Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 17:58


" Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue....





















Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, - heureux comme avec une femme."

Arthur Rimbaud
Poésie




Partager cet article

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

commentaires

Geco 20/09/2008 10:59

Les cheveux d'anges que l'on trouve dans notre beau pays.
Le nom seul est déjà poésie

Merci à vous deux

Geco

Wim 19/09/2008 16:44

Arthur Rimbaud, il le dis bien, des mots specialment crée pour tes photo's.

Annie 19/09/2008 08:21

Toujours aussi graphiques ces graminées et le choix de l'emplacement des photos me plait beaucoup.
Celle du centre, bien encadrée par les deux autres me fait penser à une prairie en fête ou les banderoles flottent au vent, ce jour là les coccinelles dansent aussi bien avec les papillons qu'avec les pucerons!

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages