Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 04:22












" Bonjour à toi petite soeur
Tu n'es pas sans savoir que
La course à la douleur
Te prend aux tripes quand le temps
Se prend pour le vent
Dans un cerf-volant

Bonjour à toi mon ami,
Tu n'es pas sans savoir
Que le goût pour la colère
Ma séduit quand le dégoût de la vie
De moi s'est enfui, comme évanoui

J'aimerai savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerais voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

Bonjour à toi petit frère
Tu n'es pas sans savoir
Que la course au bonheur
C'est comme le train qu'on attend
Et s'il vient, il ne vient pas à l'heure

Bonjour à toi mon ami
Tu n'as pas de pourboire
Quand tu souris
Comment accepter la vie
Quand le bonheur se mesure
En données comptables-
Pas respectable

J'aimerais savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerai voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

En millions de forêts."






                    Philippe Prohom
            " Des millions de forêts "
       Extrait de l'album " Peu importe "



Partager cet article

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages