Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 13:08






DSC06628






      ".... Un homme contemple et l'autre creuse son tombeau : comment les séparer ? Les hommes et leur absurdité ? Mais voici le sourire du ciel. La lumière se gonfle et c'est bientôt l'été.  Mais voici les yeux et la voix de ceux qu'il faut aimer. Je tiens au monde par tous mes gestes, aux hommes par toute ma pitié et ma reconnaissance. Entre cet endroit et cet envers du monde, je ne veux pas choisir, je n'aime pas qu'on choisisse. Les gens ne veulent pas qu'on soit lucide et ironique. Ils disent : " ça montre que vous n'êtes pas bons " . Je ne vois pas le rapport. Certes, si j'entends dire à l'un qu'il est immoraliste, je traduis qu'il a besoin de se donner une morale; à l'autre qu'il méprise l'intelligence, je comprends qu'il ne peut pas supporter ses doutes. Mais parce que je n'aime pas qu'on triche. Le grand courage c'est encore de tenir les yeux ouverts sur la lumière comme sur la mort. Au reste, comment dire le lien qui mène de cet amour dévorant de la vie à ce désespoir secret. Si j'écoute l'ironie, tapie au fond des choses, elle se découvre lentement. Clignant son oeil petit et clair : " Vivez comme si...., dit-elle ". Malgré bien des recherches, c'est là toute ma science....."







                                                                                   Albert Camus

                                                                   Extrait de " L'envers et l'endroit "






Partager cet article

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

commentaires

emmanuel 21/12/2009 11:10


encore un texte répondant parfaitement à la réalisation. Mais comment fais tu? j'adore!


inta 20/12/2009 18:51


Magnifique planète de pierre!! Je connais ce texte de Camus pour l'avoir lu maintes fois. J'ai lu et relu Camus en me disant à chaque fois que j'avais là un frère. Je ne pouvais pas passer à côté
de ça.


Géco 20/12/2009 17:23


Mon ami Laforest a écrit dans sa magnifique chanson Yin Yang " Faut-il tant de mal pour tant de bien ? ....tant de mal...tant de bien"


LILIA 20/12/2009 10:12


je ne peux m'empêcher de revenir sur l'endroit et l'envers..
Nos contrastes nous rappellent à nous mêmes, nos faiblesses , nos certitudes éphémères.
je suis scotchée devant la profondeur du texte t de la photo.
Merci GREG de nous faire réfléchir et puis si tu peux viens me lire dans mon dernier texte, ton avis m'importe.


Apaa 19/12/2009 23:05


Comme d'habitude photo magnifique !!!


Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages