Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:35

 

 

 

 

 

 

 

DSC08679

 

 

 

 

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !

Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !

Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure

Des souvenirs dormant dans cette chevelure,

Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

 

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,

Tout un monde lontain, absent, presque défunt,

Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !

Comme d'autres esprits voguent sur la musique,

Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

 

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, plein de sève,

Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;

Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !

Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve

De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts....

 

 

 

                                                                                                  Charles Baudelaire

 

                                                                                                        " La chevelure "


Partager cet article

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

commentaires

flo 17/04/2010 16:20


disons que de cette chevelure, ne reste que quelques petites mèches...accrochées comme des souvenirs à l'arbre et à l'homme...:-)


Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages