Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:04

 

 

 

 

 

                           L'idée de cette création m'est venue un soir à Dakar : je venais d'assister au théatre Sorano, à l'hommage rendu à Maurice Béjart par Germaine Acogny qui fut une de ses danseuses.

                           On y interpréta, entre-autre, le tableau final du " Sacre du printemps " et  comme cette scène  m'avait éblouie et que j'avais transmis à Germaine et Helmut Vogt mes impressions, ils me proposèrent, à partir de cette dernière émotion, d'imaginer un Land-art  sur le site de l'école des sables à Toubab Dialow.

                          J'acceptais mais je fus rapidement confronté à un problème majeur....je ne trouvais pas d'arbres morts sur ce coin de la petite côte. Je suis donc rentré en France en leur promettant que je dessinerai un jour "dans" et "avec" la nature...." Le sacre du printemps "

                        

 

 

 

 

DSC07948

 

 

 

 

 

                                                Je savais que dans les restanques voisines de Pierrevert, mon village d'enfance, gisaient des troncs d'oliviers. On les disait mort soit par le gel en 56 soit par le feu.      Je  préfère dire qu'ils " Sommeillent " car il est époustouflant d'observer la capacité avec laquelle ces arbres réagissent aux épreuves....

                                              Un jour, Greko récupéra une pousse qui réscussitaIt sur une de ces souches....et il la planta.


 

 

 

 

 

 

DSC08705

 

 

 

 

 

                           Les ancètres la protègeraient, la porteraient et l'aideraient à s'épanouir....

                          Ah Ils sont beaux ces vieux, avec leurs rides, leurs formes tortueuses...et leurs ombres qui dansent.....

 

 

 

 

DSC08010

 

 

 

 

 

 

DSC07962

 

 

 

 

 

 

 

                  J'ai voulu également  rendre un hommage à " Regain " : les arbres sont plantés dans un coin de terre sèche sur le plateau du "Défens", tournés vers l'est, comme une église.... et si l'on regarde à travers les bras protecteurs de l'ancien, on peut observer " Lou Paraïs " ( Maison de Giono ) mais aussi un beau sein rond nourricier, un beau sein rond .....qui est une colline.

 

 

 

 

 

 

DSC08704

 

 

 

 

 

 

                         Giono disait dans le merveilleux roman " L'iris de suse" que c'est l'absente qui met la dernière main à tout ce qui s'accomplit...comme si la vie tournait non pas autour du néant....mais d'un repère, d'une trace, d'un signe....même parfois infime.

 

 

 

 

 

 

DSC07936

 

 

 

 

 

 

                              A oui, savez-vous que Gaston Berger, né à Saint Louis au Sénégal et père de .....Maurice Béjart, repose sur les terres Pierreverdantes....

                              Comme une histoire de cercle de vie.

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

commentaires

Patrick Duchez 04/08/2011 09:42



Personnellement ayant vu de visu l'oeuvre , c'est la premiere photo que j'apprécie le plus....


Avec ces ombres donnant l'impression de personnages vivants...


Bravo à vous et bonne continuation artistique !



CLAUDE HERSANT 23/07/2011 08:10



J'aime beaucoup la première et la troisième photo, n'ayant pas vu l'installation, je ne peux pas dire si les photos lui rendent vraiment justice ou pas, mais il y a là plusieurs très belles
sources d'inspiration.



flo 18/07/2011 18:19



La troisième a failli tout de même atteindre son but... :-)


il lui manquait peut-être juste un cadrage particulier pour lui faire gagner en abstraction,


la partie gauche, sans le rond de pierre pourrait être très suggetsive de cette danse en noir sur terre des ombres et des silhouettes des arbres ...


 


 



Géco 18/07/2011 17:59



Tu as raison Njel, j'ai voulu montrer ici le soleil se levant sur le printemps et montrer aussi l'image des ombres....mais la photo ne rend pas assez le mouvement de l'ensemble. J'attendrai donc
l'automne, puis l'hivers, mais aussi le printemps et prendrai d'autres clichés....sous d'autres angles auss....


 Ta critique est très interressante et montre que la photo n'est qu'une partie de la démarche Land-art.... cela donne sa dimmension à l'oeuvre "in-situ" mais aussi sa raison d'être....Le
fait d'imaginer qu'elle puisse évoluer avec le temps la rend vivante...cela me plait beaucoup


Merci



Njel 18/07/2011 07:52



Greg, pour une fois je laisse un commentaire critique: tes photos ne rendent pas hommage à ta réalisation; je n'y retrouve pas le beau mouvement d'ensemble des arbres nus, et on voit mal le jeune
olivier. Pas assez de contrastes. Je ne sais pas comment tu pourrais faire pour que cela soit visible, n'étant pas photographe moi-même, mais il y a sans doute des possiblités. Peut-être refaire
la photo en automne, où la lumière est plus limpide et moins écrasante...?



Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages