Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 07:20

 

 

 

 

 

 

 

DSC07953

 

 

 

 

 

 

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,

Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :

Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.

Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

 


Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :

Mais l'amour infini me montera dans l'âme,

Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,

Par la nature, - heureux comme avec une femme.

 

 

 

 

                                                                     Arthur Rimbaud

                                                                        " Sensation "

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

commentaires

Géco 27/05/2012 10:49


Et sensation est au singulier....

Njel 27/05/2012 09:22


Z'avez remarqué, il parle au futur, Rimbaud, comme quoi ce bonheur-là, il ne l'a pas trouvé. Je lui souhaite un bleuet, au coquelicot, au milieu de ce champ-là...

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages