Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 08:35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC09162

 

 

 

 

 

                          " Les vallons sont la ligne des puits et des sources ; même quand il n'y a pas d'eau apparente, il y a des joncs et des saules, il suffit de gratter ; si gratter ne suffit pas, on creuse un peu et on trouve. Mais généralement, il y a un puits, ou, ce qui vaut mieux, une petite fontaine ; c'est souvent un simple roseau enfoncé dans le talus et qui distille un fil d'eau plus muet qu'un fil de la Vierge. C'est suffisant. N'y touchez pas, vous n'y connaissez rien, la nymphe s'effaroucherait ; je connais des fontaines qu'un simple coup de pioche mal donné à tuées à jamais. Allez voir l'homme de l'art. C'est généralement un homme qui aime, cela va ensemble, il va vous faire une fontaine admirable, c'est une sorte de japonais, il connaît tout ; la valeur des bassins plats, des bassins profonds, la façon de les faire chanter, la longueur qu'il faut donner au canon de la fontaine, suivant le débit, pour que le bruit de l'eau tombant dans le bassin soit exactement à l'oreille de la douceur qu'il faut. J'ai l'air d'être à côté de la question, pas du tout, vous m'en direz des nouvelles quand, pendant les torrides mois de canicule, vous ferez la sieste dans la vaste pièce sombre et que vous entendrez le bruit de votre fontaine répercuté par vos arbres et vos murs. C'est la suave musique du paradis. Le bonheur est fait de ces délicatesses. "

 

 

 

 

 

                                                                                     Jean Giono

                                                                           Extrait de " Provence "

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages