Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 09:52



  L'idée de la photo est de mon amis Thomas Laurent d'itinéraire land-art et qui revient nous proposer des travaux extraordinaires : je vous invite à les découvrir sur son blog.


  J'ai rencontré Presqu'île sur Télérama.fr. qui me permet de diffuser un de ses magnifiques poèmes..... Merci.


   Quand internet se fait "semeur le talents"....

 

  










" Il reste des lambeaux de toi sur les épines
Acérées du chemin vieux
Où tu ne marcheras plus
Tu as laissé là du sang et des étoiles
Et tes marques dans le sable soudain s'arrêtent - inexplicablement
Comme on devient néant, poussière et souvenir.

Et, tu croyais ainsi survivre enfin aux lignes
Trop droites et aux routes
Bien trop fréquentées pour être
 Fréquentables

Y laisser - quoi ?
Un peu de sang, de peau, de lumière après tout
Il faut mourir un peu

Maintenant
Face à toi, les courbes se multiplient,
Et les épines abondent
Et tu te déchires
Un peu chaque jour
Un peu plus chaque jour

Bien plus de lumière, bien plus d'obscurité, bien plus de désir et de douleur aussi

Et bien plus de chemins
De courbes et d'arabesques
Et la route croisée
Et bien plus de chemins,
Tellement de chemins qu'ils se mèlent et se fondent
Jusqu'à ce qu'il n'existent plus
Jusqu'à
Ce qu'il n'y ai plus
Plus de destin à prendre, de courbe à dessiner
Jusqu'à ce que
Jusqu'à
 Quoi ?

Il reste des lambeaux de moi sur les épines

Acéré, le chemin."


Presqu'île
"Chemin"



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 10:51


Pour Annie.








" Le printemps devrait nous faire comprendre une bonne fois pour toutes que rien n'est jamais perdu."



Sylvain Tesson
"Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages"


Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 18:22





Je m'inspire souvent du maitre et de ses ondulations.....




















"Ici il y a une pulsion
Début d'une expression de vie,
un premier mouvement
dans l'intimité soyeuse d'un cocon
un balbutiement
qui n'est pas encore une parole
l'accord d'instruments rares
qui essaye d'ouvrir
le lit d'une mélodie
un lent réveil
d'une tige dans la graine
un éclat, début d'une aurore
qui naîtra."


Maria Teresa Perdomo



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 17:50




  Ce jour là, le vent souffla fort et arracha le coeur d'un cactus qui avait une hauteur d'au moins trois mètres.

  Je me suis approché pour constater les dégats qui s'avérèrent, finalement, peu importants.

  Voici ce que j'ai pu observer.

  La nature n'est - elle pas.... naturellement belle.....?








" Ce pays là va tout en vagues, puis se creuse en un beau val. Un ruisseau est au fond, sous les saules....










.....Il ne va pas comme tous les ruisseaux, d'un flot égal, mais il dort dans des trous profonds, puis l'eau glisse d'un trou à l'autre en emportant des poissons, puis tout s'arrête et l'on attend une pluie là-bas sur les plateaux....










....Quand on se penche sur ces trous, on voit d'abord le monde renversé des arbres et du ciel."



Jean Giono   "Manosque-des-plateaux"

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 15:43



























"Si la branche veut fleurir, qu'elle honore ses racines."


Pacere F.Titinga







Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 22:28



   Mamita m'a fait parvenir une très belle photo. Merci

   Le tumulus de l'olivier créé cet été dans "les bois du Défens"  (article N°130) se pare de belles couleurs automnales.
 







"Toute naissance est la renaissance d'un ancètre."

Tradition orale Africaine



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 17:18




" Je suis, je ne suis plus, j'étais et je vais être;











Veut-on me retenir, je suis mort pour jamais,
Mais pour jamais aussi je suis prêt à renaître;














Je meurs toujours, toujours je nais."


Qui suis-je ?







Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 20:05





  Pastel : Se dit de couleurs, de tons clairs et doux











"Je veux faire avec toi ce que le printemps fait avec le cerisier"


Pablo Neruda



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 17:54


    Roquefort des Corbières, petit village du Languedoc, est  illustre pour son  vin "LE TRESMOULIS"....mais nous en reparlerons...

    A travers plusieurs articles, je vous propose une  randonnée au milieu de la garrigue qui innonde ce pays de roc et de lumière.

    Au programme :   pierres sèches, senteurs enivrantes, cigales, terres arides, vignes et.... land-art....tout cela cheveux au vent de cers.

   Quelques kilomètres en compagnie de Karine, Gislaine, Christine, Fabienne, Jean-Paul, Philippe, Rémi, Claude et voici la première halte : Une bergerie en ruine.

   Des siècles ont passé : les clefs de voûtes sont restées intactes !























Clef de voûte : "Ce dont dépend l'équilibre d'un système"



























" L'harmonie ne peut naître que dans le doute et le conflit.
Et y a-t-il de plus grand conflit que celui qui met en présence
nature et civilisation,
rêve et réalité ?"

Carlos Fuentes



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 12:10




  Peut-être que parmis les nombreux visiteurs du blog (merci à vous tous, vos retours me sont très précieux !) certains se posent la question : "mais qu'elle tête a-t-il le grand Géco ?"

 Et bien, pour fêter l'article N°200, je me dévoile et vous offre mes autoportraits.
 Et en prime, je vous livre un petit secret : La différence entre le Géco et le Gécko est que le premier n'est pas obligé de happer les moustiques pour se nourrir.

Merci Inta pour ton cadeau merveilleux






                                                                                       Ephémère











                                              Regard









                       Land-art






        Poésie :



Pour tout Géco


"De l'oeil de celui qui voit
Sans revenir au regard de ses yeux.
Comme une caresse sur la joue
D'instant vif et palpable
De désir d'aller là où ma prunelle appelle.
S'accrocher aux images et partir
S'adosser aux secrets qu'impriment tes couleurs
Oublier, entrer dans les tableaux
De tes fines approches, de tes amours de souffle.
Et te dire sans te dire, te saluer sans emphase
Pour juste toi...."

Inta



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages