Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 06:07

 

 

 

 

 

 

 

                            En ces temps parfois bruyants, je vous propose un petit moment de....... chuutttt.....

 

 

 

DSC01464

 

 

 

 

 

 

DSC01457

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 06:58

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             Je reste un éternel gosse et j'aime les films d'animation. Hiers soir, j'ai découvert " Max et les Maximonstres "  adaptation de Spike Jonze de l'album du même nom et je suis resté stupéfait par la qualité des décors de K K Barrett .

 

 

 

 

85985492546c26b8b3566cd8131f9dda5cb34

 

 

 

 

 

large 427430

 

 

 

 

photo-8-du-film-max-et-les-maximonstres jpg 500x630 q95

 

 

 

         Sûrement ces décors ont-ils été retouchés en image de synthèse, mais ils me rappelaient la qualité du travail de Patrick Dougherty, un "Land-artiste" au très grand talent.

        Le but de cet article est donc de vous orienter vers la découverte de son oeuvre : Je vous propose donc le lien suivant link

        Bonne visite !

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 21:48

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC05345

 

 

 

 

                                      " Dans les bois

                                         Je ne compte plus les jours

                                         Ni mes émois

                                         Dans les bois

                                         J'ai retrouvé mon coeur

                                         De Samana

                                         Plus de spleen et plus d'idéal

                                         Juste les saisons sans escale

                                         Ermite errant et candidat

                                         Aux présidentielles des rastas....."

 

 

 

 

 

 

                                                                             Laforest

                                                             Extrait de " Dans les bois "

                                        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 18:40

 

 

 

 

                                  

L’écorce rude et chaude de l’arbre sous mes mains.
La plus haute branche possible. Loin, ailleurs, presque
A toucher le ciel.

Plus de bruits lourds, plus d’ennui.

Le bleu, les nuages, le vent dans les feuilles.
Je suis le lierre vert aux senteurs automnales.

Je souris aux histoires qui chantent à l’intérieur de moi.
Le monde, je n’en parle pas ; je le dessinerais de travers. Les gens…
Enfant, j’étais conteur plutôt que personnage, je disais : les méchants sont des gentils qui s’ignorent
Et, inversement.

Et.
Vois :
Là.

J’arrive le cœur sec et les mains pleines de rien

L’écorce de l’arbre a disparu sous mes mains
Et le vent et le ciel
Loin, ailleurs, presque
A toucher la terre

 

 

 

 

DSC05417

 

 

 

 

 

 

 

DSC05562

 

 

 

 

 

 

DSC05387

 

 

 

 

 

 

 

DSC05405

 

 

 

 

 

 

 

DSC05408

 

 

 

 

 

Conte :
C’est l’histoire d’une source tarie qui ne chante ni ne pleure
C’est l’histoire de ceux qui n’entendent plus que le fracas du silence
L’histoire d’âmes mortes qui font semblant de vivre
L’histoire aussi de cœurs qui sont tristes qu’on les ait fabriqués avec du sable
C’est l’histoire d’une indifférence pesante, jour après jour plus insupportable, plus insurmontable, invivable
C’est l’histoire de ceux qui ne savent pas être au monde
C’est l’histoire de ceux qui savent tout expliquer, rien ressentir
C’est l’histoire de ceux qui n’ont pour donner le peu de bon qui est en eux que quelques mots pitoyables qu’ils abîment
C’est l’histoire de ceux qui pleurent sans savoir pourquoi et qui ne pleurent pas quand il le faudrait peut-être
C’est l’histoire de ceux qui ne savent pas être humains

J’arrive le cœur sec et les mains pleines de rien

L’écorce de l’arbre a disparu sous mes mains
Et le vent et le ciel
Loin, ailleurs, presque
A toucher la terre

 

 

 

 

 

DSC05399

 

 

 

 

 

 

 

DSC04985

 

 

 

 

 

 

 

DSC05383

 

 

 

 

 

DSC04991

 

 

 

 

 

 

Conte :
Sur la terre,
La chaleur des mains
Le sucre humide des lèvres
L’éveil des morsures et la force
De l’étreinte
Le corps comblé j’ai les larmes aux yeux

Chaleur, Sucre, Morsure, Étreinte, sans Vous, je crois…

En Vous, je crois.

 

 

                                                                                        Presqu'île   " Sous l'écorce "

 


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:49

 

 

 

 

 

 

 

DSC05475

 

 

 

 

 

                      " Les grands champs immobiles ne peuvent pas exprimer tout seuls leurs intentions profondes : ils soufflent silencieusement une écume de végétaux.

                          L'extraordinaire de notre condition d'homme n'est pas cette intelligence que nous nous sommes composée nous-mêmes, que nous dirigeons comme un rayon à notre gré, croyons-nous ( car toujours l'inconnu la réfracte ).

                           L'extraordinaire est notre puissance de mélange, cette partie divine de nous-mêmes, toujours insoumise, et qui fait de nous l'expression du monde. "

 

 

 

 

                                                                                      Jean Giono

                                                                             Les vraies richesses

 

 

 

 


 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 16:45

 

 

 

 

 

 

 

                                                                             .....pleine de grâce.... !

 

 

 

 

 

DSC05517

 

 

 

 

 

 

                                                       "Aimer, c'est donner sans attendre de retour et tout acte est prière, s'il est don de soi ."

 

 

 

                                                                                    Antoine de Saint Exupéry

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 12:15

 

 

 

 

 

 

 

                             ! en a marre, marre de faire ! à des personnes qui n'écoutent plus ses !!!!!!!s. Alors, avec ses potes ! ( et d'autres aussi ) ils ont décidés de se révolter......!

 

 

 

 

DSC04763

 

 

 

 

                                                                  Démerdez-vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!      

 

 

                                      

                                                             Heureusement, la manif est bien encadrée !

 

                                                                                     

12 Poulet rôti

                                                                                          Photo Pierre Marie Cavellat  ( Merci mon beau-frère  ! )

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:35

 

 

 

 

 

 

 

DSC05294

 

 

 

 

 

Sous la lumière en plein
et dans l'ombre en silence
si tu cherches un abri
Inaccessible
Dis toi qu'il n'est pas loin et qu'on y brille

A ton étoile

Petite soeur de mes nuits
ça m'a manqué tout ça
quand tu sauvais la face
à bien d'autre que moi
sache que je n'oublie rien mais qu'on efface

A ton étoile

Toujours à l'horizon
Des soleils qui s'inclinent
comme on a pas le choix il nous reste le coeur
tu peux cracher même rire, et tu le dois

A ton étoile

A Marcos
A la joie
A la beauté des rêves
A la mélancolie
A l'espoir qui nous tient
A la santé du feu
Et de la flamme
A ton étoile

 

 

 

                                                                                Noir Désir

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 06:30

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                       Je ne sais pas si je vous l'ai dis mais j'habite maintenant un petit village  dont les habitants sont appelés   " Les Commandériens"....à vous de deviner le nom.

                                                    Un indice : de chez moi, j'aperçois une mer de rochers bleus, bordée par ses falaises d'écumes......

 

 

 

 

DSC03958

 

 

 

 

 

                                                                                    Plus haut, toujours plus haut !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 05:58

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC03819

 

 

 

 

 


Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ?

Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu’elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m’asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s’asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
 Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l’écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t’en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m’est chère
 Laissa tomber ces mots :

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

« Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

« Mais je demande en vain quelques moments encore,
 Le temps m’échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l’aurore
Va dissiper la nuit.

« Aimons donc, aimons donc ! de l’heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! »

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d’ivresse,
Où l’amour à longs flots nous verse le bonheur,
S’envolent loin de nous de la même vitesse
 Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n’en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
 Vous, que le temps épargne ou qu’il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu’il soit dans ton repos, qu’il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l’aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu’il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l’astre au front d’argent qui blanchit ta surface
 De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu’on entend, l’on voit ou l’on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

 

 

 

 

                                                        Alphonse de Lamartine

                                                                      Le Lac

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages