Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 09:34

 

 

 

 

 

                       Et tes mains de pluie sur des yeux avides

                       Floraison nourricière

                       Dessinaient des clairières dans lesquelles un couple s'embrassait......

 

 

 

 

 

 

DSC08225

 

 

 

 

 

 

 

DSC08080

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC08079

 

 

 

 

 

                    Des boucles de beau temps des printemps lézards

                    Une ronde de mères lumineuses

                    Retroussée et précise......

 

 

 

 

 

 

DSC08125

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC08099

 

 

 

                      Des dentelles d'aiguilles des touffes de sable

                      Des orages dénudant tous les nerfs du silence

                      Des oiseaux de diamant entre les dents d'un lit

                      Et d'une grande écriture charnelle j'aime.

 

 

                                                                                         Paul Eluard

 

 



Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 17:21

 

 

 

 

 

 

 

DSC09006

 

 

 

 

             " Mourir..., dormir, rien de plus......et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du coeur et aux mille tortures naturelles qui sont le leg de la chair; c'est là un dénouement qu'on  doit souhaiter avec ferveur. Mourir,....dormir, dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l'embarras.

              Car les rêves peuvent-ils nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarassés de l'étreinte de cette vie ?

              Voilà qui doit nous arrêter. C'est cette longue réflexion là qui nous vaut la calamité d'une si longue existence.

               Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde, l'injure de l'oppresseur, l'humiliation de la pauvreté, les angoisses de l'amour méprisé, les lenteurs de la loi, l'insolence du pouvoir, et les rebuffades que le mérite résigné reçoit des hommes indignes, s'il pouvait en être quitte avec un simple poinçon ? Qui voudrait porter ces fardeaux, grogner et suer sous une vie accablante, si la crainte de quelque chose après la mort, de cette région inexplorée, d'où nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté, et ne nous faisait supporter les maux que nous avons par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas ?

                Ainsi la conscience fait de nous des lâches ; ainsi les couleurs natives de la résolution blêmisssent sous les pâles reflets de la  pensée ; ainsi  les entreprises les plus énergiques et les plus importantes se détournent de leur cours, à cette idée, et perdent le nom d'action.... " 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                      Extrait de " Hamlet "

                                                                                     William Shakespeare

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 21:29

 

 

 

 

 

 

                           Aller sur le bleu rejoindre le ciel et m'accouder aux embruns sur le bord des nuages

                           Coller mes yeux aux étoiles

                           Derrière le verre

                           Eclairer de mes désirs de vie ce qu'il me reste de souffle    

 

 

 

DSC02308-copie-1

 

 

 

 

 

                               Ne pas mourir encore

                               Attendre

 

 

 

 

 

  DSC08981

 

 

 

 

 

 

                  Plisser mon regard de bonheur et me pendre le cou aux lierres de tes années

                  Cloitre ta main aux peaux tremblantes

                  Derrière les peurs

                  Assembler mon amour aux sources des cigales et vouloir

 

 

 

 

 

DSC00153

 

 

 

 

                   Ne pas mourir encore

                   Attendre

 

 

 

 

 

 

DSC07851

 

 

 

 

 

                   Courir le rêve et attraper son silence dans les pierres des abbayes sauvages

                   Précipiter le vent entre les fenêtres ouvertes

                   Derrière les persiennes criardes

                   Happer ton coeur dans le mien jusqu'au bout

 

 

 

 

 

DSC02462

 

 

 

 

 

                    Mais

                    Ne pas mourir encore

 

 

 

 

 

 

 

DSC02834

 

 

 

 

 

                  Vivre trop !

 

 

 

 

 

 

 

DSC08994

 

 

 

 

 

 

                                                                                                      Inta

                                                                                             " Un bel été "

 

 

 


 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:09

 

 

 

 

 

 

 

DSC07320

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC07316

 

 

 

 

 

                  " Si toute vie va inévitablement vers la fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d'amour et d'espoir ".

 

 

 

                                                                                            Marc Chagall

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 17:09

 

 

 

 

 

 

Land-art-12 3057

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC08756

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC08758

 

 

 

 

 

                                    " En somme, un immense isolement dans le temps et l'espace "

 

 

 

                                                                         Victor Segalen

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 17:03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 Qui installa sa cabane dans les branches de ce magnifique Ficus Benghalensis ?

 

 

 

DSC09574

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:04

 

 

 

 

 

                           L'idée de cette création m'est venue un soir à Dakar : je venais d'assister au théatre Sorano, à l'hommage rendu à Maurice Béjart par Germaine Acogny qui fut une de ses danseuses.

                           On y interpréta, entre-autre, le tableau final du " Sacre du printemps " et  comme cette scène  m'avait éblouie et que j'avais transmis à Germaine et Helmut Vogt mes impressions, ils me proposèrent, à partir de cette dernière émotion, d'imaginer un Land-art  sur le site de l'école des sables à Toubab Dialow.

                          J'acceptais mais je fus rapidement confronté à un problème majeur....je ne trouvais pas d'arbres morts sur ce coin de la petite côte. Je suis donc rentré en France en leur promettant que je dessinerai un jour "dans" et "avec" la nature...." Le sacre du printemps "

                        

 

 

 

 

DSC07948

 

 

 

 

 

                                                Je savais que dans les restanques voisines de Pierrevert, mon village d'enfance, gisaient des troncs d'oliviers. On les disait mort soit par le gel en 56 soit par le feu.      Je  préfère dire qu'ils " Sommeillent " car il est époustouflant d'observer la capacité avec laquelle ces arbres réagissent aux épreuves....

                                              Un jour, Greko récupéra une pousse qui réscussitaIt sur une de ces souches....et il la planta.


 

 

 

 

 

 

DSC08705

 

 

 

 

 

                           Les ancètres la protègeraient, la porteraient et l'aideraient à s'épanouir....

                          Ah Ils sont beaux ces vieux, avec leurs rides, leurs formes tortueuses...et leurs ombres qui dansent.....

 

 

 

 

DSC08010

 

 

 

 

 

 

DSC07962

 

 

 

 

 

 

 

                  J'ai voulu également  rendre un hommage à " Regain " : les arbres sont plantés dans un coin de terre sèche sur le plateau du "Défens", tournés vers l'est, comme une église.... et si l'on regarde à travers les bras protecteurs de l'ancien, on peut observer " Lou Paraïs " ( Maison de Giono ) mais aussi un beau sein rond nourricier, un beau sein rond .....qui est une colline.

 

 

 

 

 

 

DSC08704

 

 

 

 

 

 

                         Giono disait dans le merveilleux roman " L'iris de suse" que c'est l'absente qui met la dernière main à tout ce qui s'accomplit...comme si la vie tournait non pas autour du néant....mais d'un repère, d'une trace, d'un signe....même parfois infime.

 

 

 

 

 

 

DSC07936

 

 

 

 

 

 

                              A oui, savez-vous que Gaston Berger, né à Saint Louis au Sénégal et père de .....Maurice Béjart, repose sur les terres Pierreverdantes....

                              Comme une histoire de cercle de vie.

 

 

 



Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:55

 

 

 

 

 

                                                        Où a été prise cette photo....laquelle a été "recadrée" pour le jeu.....technique dont il n'était pas adepte.....

 

 

DSC08591

 

 

 

                                                                                      A vous de jouer

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 07:55

 

 

                                                         Ici, c'est ailleurs................. 

 

 

 

 

 

DSC04853

 

 

 

 

 

 

 

                                         " C'est une vague de rochers bleus......"

 

 

 


 

                                                                                         Géco

                                                                             Extrait de " Vercors "

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 14:46

 

 

 

 

 

                     Un petit jeu....histoire de se détendre un peu....

                      

                                                     Qu'est ce ?????

 

 

 

 

DSC08049

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages