Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 07:03

 

 

 

 

 

 

DSC04601

 

 

 

 

 

 

- Tu te souviens, dit Bobi, de la grande nuit ? Elle fermait la terre sur tous les bords.

- Je me souviens.

- Alors je t'ai dit : regarde là haut, Orion-fleur de carotte, un petit paquet d'étoiles. Jourdan ne répondit pas. Il regarda Jacquou, et Randoulet, et Carle. Ils écoutaient.

- Et si je t'avais dit Orion tout seul, dit Bobi, tu aurais vu les étoiles, pas plus, et des étoiles ça n'était pas la première fois que tu en voyais, et ça n'avait pas guéri les lépreux cependant. Et si je t'avais dit fleur de carotte tout seul, tu aurais vu seulement la fleur de carotte comme tu l'avais déjà vue mille fois sans résultats. Mais je t'ai dit Orion-fleur de carotte et d'abord tu m'as demandé : Pardon ? pour que je répète, et je l'ai répété. Alors, tu as vu cette fleur de carotte dans le ciel et le ciel a été fleuri.

- Je me souviens, dit Jourdan, à voix basse.

- Et tu étais déjà un peu guéri, dis la vérité.

- Oui dit Jourdan, Bobi laissa le silence s'allonger. Il voulait voir. Tout le mon écoutait. Personne n'avait envie de parler.

- De cet Orion-fleur de carotte de Bobi, je suis le propriétaire. Si je ne le dis pas, personne ne voit ; si je le dis tout le monde voit. Si je ne le dis pas je le garde. Si je le dis je le donne. Qu'est ce qui vaut mieux ? Jourdan regarda droit devant lui sans répondre.

- Le monde se trompe, dit Bobi. Vous croyez que c'est ce que vous gardez qui vous fait riche. On vous l'a dit. Moi je vous dis que c'est ce que vous donnez qui vous fait riche. Qu'est-ce que j'ai moi, regardez-moi. Il se dressa. Il se fit voir. Il n'avait rien. Rien que son maillot et, dessous, sa peau. Il releva ses grands bras, agita ses longues mains vides. Rien. Rien que ses bras et ses mains.

- Vous n'avez pas d'autre grange que cette grange là, dit-il en frappant la poitrine. Tout ce que vous entassez hors de votre coeur est perdu. "

 

 

 

 

                                                                              Jean Giono

                                                          Extrait de " Que ma joie demeure "

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 17:55
DSC04439
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 10:48

 

 

 

 

              J'ai marché sur le chemin qui mène aux étoiles où mes sens se sont imprégnés des offrandes de la nature. Souvent elle se suffit à elle même pour exalter la beauté.....Je n'ai donc pas osé laisser de traces, surement peur de la froisser.....

              J'ai pris..... et maintenant je partage.

 

              J'ai associé à ces photos le merveilleux titre de la pièce de Bernard-Marie Koltès...." La nuit juste avant les forêts".....

 

 

 


 

                                    

 

DSC04439

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC04399

 

 

 

 

 

 

 

       " Dans le silence et la solitude, on entend plus que l'essentiel "

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 09:13

 

 

 

 

 

 

 

  Sentier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Je pars sur les chemins qui mènent vers Saint Jacques de Compostelle en empruntant la via Podiensis à la recherche de rencontres.... avec un formidable patrimoine architectural, des paysages fantastiques ( ceux de l'Aubrac entre-autre ) et  des regards pétillants....

        Géco y laissera peut-être quelques traces....

        En attendant mon retour je vous offre un petit cadeau : un gécoquelicot...solitaire.

        A bientôt donc.....

 

                                                        ULTREIA !

 

 

 

          DSC01939

 

 

 

 

 

 

    " Je marcherai sous le soleil trop lourd, sous la pluie à verse et dans la tourmente,

    En marchant le soleil réchauffera mon coeur de pierre,

    La pluie fera de mes déserts un jardin,

    A force d'user mes chaussures, j'userai mes habitudes,

    Je marcherai, et ma marche sera démarche,

    J'irai moins au bout de la route qu'au bout de moi-même,

    Je serai pèlerin, je ne partirai pas seulement en voyage,

    Je deviendrai moi-même un voyage, un pèlerinage ".

 

 

                                                                                          Jean Debruyne

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 17:37

 

 

 

 

        Géo-localisation : Sur un sentier, dans la campagne Drômoise

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00077

 

 

 

 

    .....Où suis-je donc ?

 

    Tu es hors du temps

    La pendule de ta vie s'est arrêtée

    Son aile bleue a cessé de battre

    Ses aiguilles pointent vers ton éternité.

 

     Il est temps pour nous de fuir le chaos de nos maisons vaincues, entassées pêle-mêle

    Sois tranquille, la lune pleine et blanche nous accompagne

 

 

 

 

 

 

 

DSC08461

 

 

 

 

 

 

    Il est temps pour moi de te tendre les bras et de t'offrir humblement ce bouquet de fleurs champêtres

 

    Il est temps pour toi de le prendre, un sourire doux sur tes lèvres rouges

 

    Mets ton jupon de dentelles et ta robe de fête

    Je te tresserai une couronne de baies rouges

    J'appellerai le violonneux et nous célèbrerons nos fiançailles

    Nous danserons enlaçés, endiablés

    Du ciel jaillira une gerbe de musiques éclatantes

 

 

 

 

 

 

 

DSC02262

 

 

 

 

 

 

     Il est temps que tu partages ma joie.

 

 

 

 

 

 

                                                                 Claire  Bougain

                                   " Suite à une visite d'une expo sur le peintre Marc Chagall "

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 17:07

 

 

                                 Une petite dose d'humour dans ce monde de brute.......

 

                                         

 

 

 

 

 

DSC05670

 

                                                              On s'adresse peut-être ici aux photographes......

 

 

 

 

                              

 

 

 

DSC02407

 

 

 

                                                                                   Manque " trou de sécu " ....

 

 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:46

 

 

 

 

                                   A ta question Sophie je répond....Oui j'ai rencontré une fée  link.....et elle joue de la harpe dans les bois.....

 

 

 

 

DSC01958

 

 

 

 

                                                                   " Be at peace, baby, and begone. "

 

                                                                                                   Joanna Newsom

                                                                                                      "  Baby birch "

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 13:58

 

 

 

 

 

  Géo-localisation : Roquefort des Corbières / Aude / France

  Saison : Eté

  Matériau utilisé : Roche calcaire

  Intervenants : Land-art ( Guilhem Roch F. et Géco) Photo ( Géco )

 

 

 

 

 

                                                                                  D'après une fable de Charles Brulhart

                                                                                                                                                                                                        ...................................................

 

 

 

    Un roi avait pour fils unique un jeune prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la vie, il l'envoya auprès d'un vieux sage.

    - Eclaire-moi sur le sentier de la vie, demanda le prince.

    - Mes paroles s'évanouireront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras trois portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d'entres elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t'en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t'en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton coeur et dans ta chair.

    Va, maintenant. Suis cette route droit devant toi.

 

 

 

 

DSC09219

 

 

 

 

 

 

    Le vieux sage disparut et le prince s'engagea sur le chemin de la vie. Il se trouva bientôt face à trois grandes portes sur laquelle on pouvait lire :

 

 

 

                              " CHANGE LE MONDE "...." CHANGE LES AUTRES "...." CHANGE-TOI TOI-MEME "


 

DSC09270

 

 

 

 

 

 

    " C'était bien là mon intention, pensa le prince.....

 

 

      Après bien des années de combat où il connut quelques succès mais aussi des échecs et des résistances, le prince rencontra le sage qui lui demanda :

    - Qu'as tu appris sur le chemin ?

    - J'ai appris à dicerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m'échappe. J'ai appris que les autres ne sont pas la cause de mes satisfactions et de mes déboires, ils n'en sont que le révélateur ou l'occasion. J'ai appris qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on arrive pas à briser.

    - C'est bien, dit le sage.

    - Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de me battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de lâcher prise.

    - C'est justement ton prochain apprentissage, dit le vieux sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru. Et il disparut.

 

    Regardant en arrière, le prince vit que la troisième porte portait sur sa face arrière une inscription

 

 

 

 

 

                                                         " ACCEPTE-TOI TOI-MEME "

 

 

DSC09234

 

 

 

     Le prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens. " Quand on combat on devient aveugle, se dit-il. " Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejetté et combattu en lui : tous ses vieux démons. Il appris alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il rencontra le vieux sage qui lui demanda :

    - Qu'as tu appris sur le chemin ?

    - J'ai appris que détester ou refuser une partie de moi, c'est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même, j'ai appris à m'accepter...

    - C'est bien, dit le veil homme, c'est la première sagesse. Maintenant tu peux repasser la troisième porte

 

    A peine arrivé de l'autre côté, le prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut :

 

 

 

 

                                                       " ACCEPTE LES AUTRES "

 

 

DSC09077

 

 

 

 

 

    Tout autour de lui il reconnut les personnes qu'il avait côtoyées dans sa vie ; celles qu'il avait aimées comme celles qu'il avait détestées. Celles qu'il avait soutenues et celles qu'il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections. Il rencontra à nouveau le vieux sage :

    - Qu'as tu appris sur le chemin ? demanda ce dernier.

    - J'ai appris qu'en étant en accord avec moi-même, je n'avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d'eux. J'ai appris à accepter les autres...

    - C'est bien, c'est la seconde sagesse, tu peux franchir à nouveau la seconde porte.

    Arrivé de l'autre coté, le prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut :

 

 

 

 

 

                                                           " ACCEPTE LE MONDE "

 

  DSC08422

 

 

 

    " Curieux, se dit-il, que je n'aie pas vu cette inscription la première fois" Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer.  Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C'était pourtant le même monde qu'autrefois. Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ? Il croisa le vieux sage qui lui demanda :

     " - Qu'as-tu appris sur le chemin ?

       J'ai appris que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui, n'est ni triste, ni gai. Il est là ; il existe ; c'est tout. Ce n'était pas le monde qui me troublait, mais l'idée que je m'en faisais. J'ai appris à accepter sans le juger, totalement, inconditionnelement.

    - C'est la troisième sagesse, dit le vieil homme. Te voilà à présent en accord avec toi même, avec les autres et avec le monde. "

 

    Un profond sentiment de paix, de sérénité, de plénitude envahit le prince. Le silence l'habita.

 

     - Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier seuil, dit le vieux sage, celui du passage du silence de la plénitude à la plénitude du silence.

 


      Et le vieil homme disparut.....

 

 

 

 

 

 

DSC08416

 

 

 

 

   

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 12:30

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC02122

 

 

 

                                                                " Je suis un souffle d'air.

                                                                        Un son qui passe.

                                                        L'écho fugace d'un miracle profond.

                                                   Car je suis plus que la chair mystérieuse

                                              qui un jour se trouva par quelqu'un mise au monde. "

 

 

 

                                                                                 Daniel Escobar Galindo

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:05

 

 

 

 

 

                   J'ai retrouvé un de mes amours.... : Le Vercors.

 

                   Je ne sais pas si vous avez lu les derniers commentaires de l'article N°8 ( Vercors)......J'en suis très touché et effectivement, je serai très honoré que mes modestes mots cotoient ceux de Jean Prévost et fusionnent avec ce lieu qui un jour guida les hommes.... vers les chemins de la liberté.....

 

 

 

 

 

 

                                                                    " Là-haut, l'océan chante....et je l'écoute....."

 

 

 

 

 

 

DSC01873

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01876

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01875

 

 

 

 


                                 " Sur cette vague de rochers bleus,  des radicelles d'écume  cherchaient à capter la nourriture céleste...."

 

              

 

                                                                     

                                                                                               Géco

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages