Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 11:57
DSC08003
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 10:42

 

 

                       Dialogue à deux voix entre Flo link qui vit en Corse et moi

qui vit en Afrique....Des mots dédiés à la terre pour faire écho à nos

passions  communes pour la nature, l'art et la poésie...au delà de la

distance qui nous sépare....

 

 

 

 

Landart9 5278b

 

 

 

 

 

 

 

DSC06553

 

 

 

 

D'une île à l'autre

D'un il à elle

D'un cil en aile

Nos fils s'emmêlent

 

Je t'envoie les messages

En boucle de mes mots

Déroulant leurs images

Sur tes vagues de do

 

Nager dans ta romance

Plus loin que ton soupir

Mes mots sur tes silences

Nos deux coeurs en mesure

 

D'une île à l'autre

D'un il à elle

D'un cil en aile

Nos fils s'emmêlent

 

Embarquée sur tes notes

Le grand air dans les voiles

Je songe à ces poètes

Perdus dans les étoiles

 

Voguer de si de la

Perdue dans tes symboles

Entrer dans tes portées

Par la clé de tes sols

 

D'une île à l'autre

D'un il à elle

D'un cil en aile

Nos fils s'emmêlent

 

Et nos dils se tissent

Et nos cils se frôlent

Ma bobine de mots

Décousus sur ta peau

 

Doubles-croches de lettres

Sur des romans de notes

Telle est la mélodie

De ce fil qui nous lie

 

D'une île à l'autre

D'un il à elle

D'un cil en aile

Nos fils s'emmêlent

 

 

 

 

 

                                                         Florence Arrighi

 

                                                          "....île ou elle...."


 







 

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 10:49
DSC03452
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 10:47
DSC03537
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 11:38

 

 

 

 

 

 

DSC05286

 

 

 

 

       " La mer flotte encore sur les regards, elle s'insuffle entre les jours dessinés de pierre. Les fractions solaires colonisent la surface de l'eau. Tendrement en vagues parenthèses.

 

          Le banc est de roc, froid, droit, dévoré d'histoire et de mémoire. Le banc raconte et dépose les anciens murmures de reine.

 

          Ainsi, lové, si serrés, plongés dans le gris du vert de se voir, bouffée de rêves qui cognent aux peaux qui se fondent. Sur le banc, posés là, le dos sur le ventre, le ventre sur le ventre, les deux mains, mêlées, emmêlées de cheveux de chaleurs de mots. Sans fin.

 

          Et les piliers roses, marbre acéré, plantés, à la gloire souveraine, sentinelle gardienne du banc qui s'éveille, sentinelle gardienne de nous, noués, nous, là, roi et reine. "

 

 

 

 

                                                                  Inta

 

                                                   " Encore une fois "    

 

 

 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 16:21

 

 

 

 

 

 

DSC02109

 

 

 

 

 

" Suis-je la fleur de lune

Ou bien l'eau qui dort

Je suis née dans une brume

Là où le vent vient du nord

Suis-je l'herbe sauvage

Ou le ciel de pluie

Viens te prendre à mon mirage

Te noyer dans mes yeux gris

Où que tu sois je t'appelle

Je sais que tu m'entends

Je sais qu'il faudra que tu viennes

Ma cage est grande ouverte et ma prison t'attend

Suis-je l'étoile ou l'algue

Suis-je le faux semblant

Viens t'enrouler dans mes vagues

Elles ont comme un goût de sang

Où que tu sois je t'appelle

Je sais que tu m'entends

Je sais qu'il faudra que tu viennes

Ma cage est grande ouverte et ma prison t'attend

Suis-je la fleur de lune

Ou bien l'eau qui dort

Suis-je l'herbe sauvage

Ou le ciel de pluie

Viens dans mon mirage

Au fond de mon nid. "

 

 

                                                  " Fleur de lune "

 

                                        Françoise Hardy / Micky Jones

 

 

 

 

 

 

DSC02211

 

 

 

 

 



Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 11:08

 

 

 

 

 

 

                Plus j'ai travaillé, plus j'ai pris conscience de la puissante signification du temps lié à un lieu.....

 

 

 

 

 

 

 

DSC03452

 

 

 

 

 

 

          ...... Je me suis toujours intéressé au changement et à la dégradation d'une oeuvre, mais, normalement, en tant que spectateur.          Dernièrement, le défi ne fut pas d'attendre simplement que les choses se dégradent, mais de faire changer une partie intégrale de l'objectif visé par une oeuvre, pour que, dans le meilleur des cas, elle devienne plus forte et plus complète en se désagrégeant et en disparaissant.....

 

 

 

 

 

 

 

DSC03461

 

 

 

 

 

 

 

      .....J'ai besoin de réaliser des oeuvres qui anticipent, sans essayer de prédire ni de contrôler l'avenir. Pour comprendre le temps, je dois travailler avec le passé, le présent et l'avenir.

       La plage a été, et est toujours, un grand maître. C'est l'endroit où mes rythmes de travail se sont d'abord réglés. Une oeuvre doit être réalisée rapidement, entre les marées, pour ne durer qu'un bref moment......

 

 

 

 

 

 

 

DSC03537

 

 

 

 

 

         ........Le temps est déterminant. Il y a un pari et un équilibre entre ce que je veux faire et le temps disponible pour y parvenir. J'ai rarement assez de temps pour achever un travail exactement comme je le veux. C'est une leçon qui va au-delà du travail accompli sur la plage. J'ai essayé d'organiser ma vie de manière à faire la meilleur utilisation de mon temps et de mon énergie. Le but n'est pas d'atteindre la perfection dans chaque oeuvre. Je préfère les oeuvres façonnées par les compromis que la nature m'impose, qu'il s'agisse de la marée qui monte, de la fin de la journée, de la neige en train de fondre, de feuilles qui se flétrissent ou des limites de ma propre vie.......

 

 

 

                                                                        Andy Goldsworthy

                                                               Extraits du livre " Le temps "

 

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 09:14

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC02501

 

 

 

 

 

 

 

                                    " L'art de diriger est de savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre "

 

 

 

                                                                              Herbert von Karajan

 

 

 

 


 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:40

 

 

 

 

 

 

DSC02736

 

                                                                                           Photo : Ka

 

 

 

 

 

 

 

....." Les épines, à quoi servent-elles ?

- Les épines, ça ne sert à rien, c'est de la pure méchanceté de la part des fleurs !

- Oh ! Je ne te crois pas ! Les fleurs sont faibles. Elles sont naïves. Elles se rassurent comme elles peuvent. Elles se croient terribles avec leurs épines....Et tu crois, toi, que les fleurs.....

- Mais non ! Mais non ! Je ne crois rien ! J'ai répondu n'importe quoi. Je m'occupe, moi, de choses sérieuses !

- De choses sérieuses ! Tu parles comme les grandes personnes ! Tu confonds tout....tu mélanges tout !.... Il y a des millions d'années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d'années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n'est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n'est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n'est pas plus sérieux et plus important que les additions d'un gros monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu'un petit mouton peut anéantir d'un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de se qu'il fait, ce n'est pas important ça !

Si quelqu'un aime une fleur qui n'existe qu'à un exemplaire dans les millions d'étoiles, ça suffit pour qu'il soit heureux quand il les regarde. Il se dit : " Ma fleur est là quelque part...." Mais, si le mouton mange la fleur, c'est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s'éteignaient ! Et ce n'est pas important ça !

Il ne put rien dire de plus. Il éclata brusquement en sanglots. La nuit était tombée. J'avais lâché mes outils. Je me moquais bien de mon marteau, de mon boulon, de la soif et de la mort. Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler ! Je le pris dans les bras. Je le berçai. Je lui disais : " La fleur que tu aimes n'est pas en danger...je lui dessinerai une muselière, à ton mouton....Je te dessinerai une armure pour ta fleur...Je...."

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre....

C'est tellement mystérieux, le pays des larmes !.....

 

 

 

 

                                                                         Antoine de Saint-Exupéry

                                                                      Extraits de " Le petit prince "

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 14:21

 

 

 

 

 

 

 

DSC00696

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00690

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00708

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00704

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00702

 

 

 

 

 

                " La peinture est un art et l'art dans son ensemble n'est pas une vaine création d'objets qui se perdent dans le vide, mais une puissance qui a un but et doit servir à l'évolution et à l'affinement de l'âme humaine."

 

 

 

                                                                                Wassily Kandinsky

 

 

 

 


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages