Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 18:00








     DSC08510



                         




                                                       " Sous la pulpe de tes phalanges satinées
                                                                             Dix coussinets d'amour
                                                                              Impriment sur ma peau
                                                                            Des sillons tourbillonants
                                                                                 En reptations félines
                                                                                 Ta voix de voie lactée
                                                                           Tes consonnes constellées
                                                                                 Ta tessiture nocturne
                                                                             Araseront les montagnes
                                                                             Assècheront les rivières
                                                         Sous la pulpe de tes phalanges satinées
                                                                             Dix coussinets d'amour
                                                                             Impriment sur ma peau
                                                                          Des sillons tourbillonants....."



 



                                                                                             Nafissatou Dia Diouf


            






Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 17:17








DSC06567









                                               " Un grain de lumière dans un creux de silence......"






                                                                                         Propos  Quechua










Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 09:04

                 





                     Une année est passée....avec ses peines...mais aussi ses rires et ses lumières !

                    Et si ma joie demeure, c'est surement grâce à vous, à vos commentaires enthousiastes, à vos encouragements, à vos mots profonds, sincères, gentils,  à votre poésie. L'émotion ne vaut que si elle est partagée n'est ce pas ?

                     Même si l'année 2010 sera marquée par quelques changements en ce qui me concerne puisque je devrai malheureusement quitter le Sénégal....je serai présent pour vous proposer encore des images, des textes....un peu de mon univers...

                     Je voulais juste vous dire merci....beaucoup.
 
                    Je vous souhaite, ainsi qu'à vos proches, tous mes voeux de bonheur et n'oubliez pas....







DSC07389






                                  " Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route "




                                                                    







Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 11:10





DSC04811







                                   "   La ville s'endormait
                                      Et j'en oublie le nom
                                      Sur le fleuve en amont
                                      Un coin de ciel brûlait
                                      La ville s'endormait
                                      Et j'en oublie le nom
                                      Et la nuit peu à peu
                                      Et le temps arrêté
                                      Et mon cheval boueux
                                      Et mon corps fatigué
                                      Et la nuit bleu à bleu
                                      Et l'eau d'une fontaine
                                      Et quelques cris de haine
                                      Versés par quelques vieux
                                      Sur de plus vieilles qu'eux
                                      Dont le corps s'ensommeille.....










DSC05078






                                     ..... La ville s'endormait
                                           Et j'en oublie le nom
                                           Sur le fleuve en amont
                                           Un coin de ciel brûlait
                                           La ville s'endormait
                                           Et j'en oublie le nom
                                           Et mon cheval qui boit
                                           Et moi qui le regarde
                                           Et ma soif qui prend garde
                                           Qu'elle ne se voit pas
                                           Et la fontaine chante
                                           Et la fatigue plante
                                           Son couteau dans mes reins
                                           Et je fais celui-là
                                           Qui est son souverain
                                           On m'attend quelque part
                                           Comme on attend le roi
                                           Mais on ne m'attend point
                                           Je sais, depuis déjà
                                           Que l'on meurt de hasard
                                           En allongeant le pas......










DSC05833








                                          .....La ville s'endormait
                                               Et j'en oublie le nom
                                               Sur le fleuve en amont
                                               Un coin de ciel brûlait
                                               La ville s'endormait
                                               Et j'en oublie le nom
                                               Il est vrai que parfois près du soir
                                               Les oiseaux ressemblent à des vagues
                                               Et les vagues aux oiseaux
                                               Et les hommes aux rires
                                               Et les rires aux sanglots
                                               Il est vrai que souvent
                                               La mer se désenchante
                                              Je veux dire en cela
                                              Qu'elle chante
                                              d'autres chants
                                              Que ceux  que la mer chante
                                              Dans les livres d'enfants......










                                      DSC02089









                                                  .....La ville s'endormait
                                                       Et j'en oublie le nom
                                                       Sur le fleuve en amont
                                                       Un coin de ciel brûlait
                                                       La ville s'endormait
                                                       Et j'en oublie le nom
                                                       Et vous êtes passée
                                                       Demoiselle inconnue
                                                       A deux doigts d'être nue
                                                       Sous le lin qui dansait. "








                                                                                      Jacques Brel

                                                                           "   La ville s'endormait "

          

                                              



                                  
Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 17:44

Arbre de Noël Sénégalais

DSC06993
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 19:07












DSC06873





                                                                             Aimer veut dire deux,
                                                                             toujours deux,
                                                                             étreinte, lutte,
                                                                             deux, c'est vouloir être soi-même,
                                                                             vouloir être un autre, une autre ;
                                                                             deux jamais ne repose,
                                                                             ignore la complétude,
                                                                             tourne
                                                                             autour de son ombre,
                                                                             cherche
                                                                             ce qu'en naissant nous avons perdu.







                                                                                         Octavio Paz





                   
Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:01







                          Un baobab, des graines de flamboyants....un arbre de Noël....sous le ciel du Sénégal.
   
   





                   DSC06992








                                                     Je vous souhaite un Noël joyeux et lumineux !












Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:42
DSC05152
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 13:08






DSC06628






      ".... Un homme contemple et l'autre creuse son tombeau : comment les séparer ? Les hommes et leur absurdité ? Mais voici le sourire du ciel. La lumière se gonfle et c'est bientôt l'été.  Mais voici les yeux et la voix de ceux qu'il faut aimer. Je tiens au monde par tous mes gestes, aux hommes par toute ma pitié et ma reconnaissance. Entre cet endroit et cet envers du monde, je ne veux pas choisir, je n'aime pas qu'on choisisse. Les gens ne veulent pas qu'on soit lucide et ironique. Ils disent : " ça montre que vous n'êtes pas bons " . Je ne vois pas le rapport. Certes, si j'entends dire à l'un qu'il est immoraliste, je traduis qu'il a besoin de se donner une morale; à l'autre qu'il méprise l'intelligence, je comprends qu'il ne peut pas supporter ses doutes. Mais parce que je n'aime pas qu'on triche. Le grand courage c'est encore de tenir les yeux ouverts sur la lumière comme sur la mort. Au reste, comment dire le lien qui mène de cet amour dévorant de la vie à ce désespoir secret. Si j'écoute l'ironie, tapie au fond des choses, elle se découvre lentement. Clignant son oeil petit et clair : " Vivez comme si...., dit-elle ". Malgré bien des recherches, c'est là toute ma science....."







                                                                                   Albert Camus

                                                                   Extrait de " L'envers et l'endroit "






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 19:31










DSC06610







   " Le véritable voyage, ce n'est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c'est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l'instant baigne tous les contours de la vie intérieure. "





                                                                                   Antoine de St Exupéry






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages