Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 17:48



















         " Le silence, c'est quelque fois se taire, mais le silence, c'est toujours écouter "



               

                                               Madeleine Delbrêl








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 20:38







                                      A mon ami danseur-chorégraphe-landartiste... Sébastien Cormier....














          " Un matin, j'ai compris que l'apprentissage panique était fini ; je n'avais plus peur de la vie. Pan me couvrait désormais de frissons heureux comme le vent sur la mer. Devant moi, une terre rase montait vers un sommet qui me paraissait être la joie.....















          .....Mêlé au magma panique, j'ai participé à toutes les vies. Je me suis véritablement senti sans frontières. Je suis mélangé d'arbres, de bêtes et d'éléments ; et les arbres, les bêtes et les éléments qui m'entourent sont fait de moi-même autant que d'eux-même.....














                  .....J'ai trouvé pour moi une joie corporelle et spirituelle immense......




















        ....Tout me porte, tout me soutient, tout m'entraine ; les fleurs de printemps entrent en moi avec de longues racines blanches pleines de jus sucré ; les odeurs me sont d'une exquise solidité. Les orages, le vent, la pluie, les ciels parcourus de nuages éblouissants, je n'en jouis plus comme un homme, mais je suis l'orage, le vent, la pluie, le ciel et je jouis du monde avec leur sensibilité monstrueuse...."






                                                             Jean Giono
                                            Préface aux vraies richesses








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 21:23
















"J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Les houles, en roulant les images des cieux,
Mélaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

Qui me refraichissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir."






                                                 Charles Baudelaire
                                                " La vie antérieure "







Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 12:00





                          Deux clichés sympas, histoire de se détendre : profitons-en, c'est Dimanche.


        







                                                                     Celui-là, je l'ai intitulé : "Débrouille toi "















                                                                                       Et celui là : " Trop tard " !












                      Ma chérie me disait l'autre jour : " Je t'aime Géco "
                     Je lui ai répondu très amoureusement : " Moi aussi .....je m'aime "



                                                                ( Variation d'une boutade de Sacha Guitry)









Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 08:35







                            Il est des jours où la spirale nous emporte
vers le néant....















                                Mais il est des jours aussi où la spirale nous emporte.....toujours plus haut...!



















                 Aujourd'hui, jai gravi la montagne
                 Derrière mon parfait ermitage ;
                 Et du sommet, j'ai contemplé
                 Ces scènes si douces.

                 J'ai levé la tête et vu le ciel sans nuages :
                 Il m'a évoqué l'espace absolu, sans limites,
                 J'ai ressenti une liberté
                 Sans milieu ni fin.

                 J'ai baissé la tête et regardé en face :
                 Alors j'ai vu le soleil de ce monde.
                 Il m'a évoqué la méditation
                 Lumineuse et sans voile.






                                                   Shabkar












Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 18:35
















                                      " Un homme qui rêve, c'est un voilier qui nous emmène. "





                                                                                       Njel










Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 19:16














   " J'ai porté mon regard vers le sud,
     J'ai vu des entrelacs d'arcs-en-ciel,
     J'ai pensé que les phénomènes
     Sont à la fois vides et apparents.
     J'ai connu une expérience non duelle :
     La clarté naturelle, tout à fait libre
     De néant et d'éternité.
     Libre de l'espoir du fruit
     Et de la peur de l'échec.
     J'ai laché prise."



  
                                                Shabkar








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 18:42






















                " J'ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne sans savoir que le vrai bonheur est dans la manière de l'escalader ".






                                                             Gabriel Garcia Marquez   








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 20:32
DSC05103
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 19:44

















                      De l'or fin sur les joues, dans le replis de l'âge,
                   là où se cacheront les pensées les plus sombres.
                De l'argent sur les tempes pour faire comme les autres,
                   et donner de quoi dire à ceux qui, sourds, ignorent.
   

                                               Non, ne m'efface pas.
 

                       La bouche fermée aux mots qui ne veulent rien faire,

                    aux cris qui ne résonnent que dans l'antre des farces, la
                         bouche douce et tendue, vers l'autre qui s'entrouve
                                             aux verbiages appaisants.


                                                    Si tu n'effaces pas.

 
                                 Et cajolant les fièvres, les tâches de comètes

                               effleurent les canevas du bout de mes crayons.
                                 Des éclats de luxure sur le coin des épaules,
                           la main souple qui loge dans le creux de la hanche
                                 et le souffle étincelle en miroir d'ambre ocre,
                               en boule de saisons sur les doigts promeneurs.


                                                     Rien ne m'effacera


                              Artifice à mes feux, brillant dessus la toile,
                                              dans tes mémoire déjà.


                              Je pose mes pinceaux de pléthore de lumière,
                         mes gommes magiciennes qui délient les contours,
                               je t'esquisse prodige, merveille éblouissante.
                             je découvre l'essence, je croque les pénombres,


                                                

                                                      mais ne m'efface pas.






  
                                                                                     Inta








      
Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages