Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 18:36












 
                                            " J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
                                                  Que les soleils marins teignaient de mille feux. "



                                                                       Charles   Baudelaire



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 18:27


   



       En montant vers les Clues de Barles, vous trouverez le musée promenade. De nombreux artistes ont créé dans cet espace de verdure où les fontaines rivalisent de beautés.
      Andy Goldsworthy y a imaginé le sentier des cairns d'eau.....

 
 














        Il faut poser l'oreille sur la pierre pour entendre ruisseler l'eau à l'intérieur.....











  "...Alors les cairns de pierres agiraient comme repères à la fois du cheminement des gens et de celui de l'eau. Cela rappellerait que la nature est en mouvement à l'intérieur de la pierre ; que la pierre n'est pas statique, mais fluide et vivante. A aucun moment l'eau ne serait visible. Seul le son révèlerait sa présence.
    L'empilement est une forme parfaite pour exprimer ces concepts de changement. Sa simplicité est sa force. Elle est nécessaire quand on essaie d'exprimer clairement les qualités et les concepts très complexes de temps et de flux...."



                                                            Andy Goldsworthy







       Le regard  d'Emmanuel Prunevieille...ici.....link


Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:07
















      " Au delà des regards que nous portons sur les gens, se cachent des jardins de broussailles et de cendres. Au fond des potagers oubliés poussent des lianes aux gousses croquantes, des groseilles ressemées au hasard des oiseaux, juteuses et goûteuses.
      A la mort du grand-père, ses ayant-droits brûleront ses outils. On lui a fait sa toilette, on l'a habillé pour l'occasion, costume et cravate ; il aimait jardiner et ses ongles étaient souvent pleins de terre, mais pour sortir, il les brossait soigneusement et s'habillait. Il s'était offert le luxe d'un costume sur mesure, qu'il portait bien, avec une chemise blanche impeccablement repassée. A chaque retour de soirée, même quand il pleuvait, il allait saluer son vieux chêne.
Seule variait selon la météo la durée du récit, plus ou moins brodé d'incidents. Mais quand il était amoureux, Grand-père, la nuit ne suffisait pas à inscrire dans les sillons de l'écorce tous les mots de toutes les galaxies du désir.

      On a écouté les condoléances, puis on a enfoui ses cendres, avec celles de ses outils, aux racines de son arbre.

      Depuis les mains du vieux chêne écrivent sur les nuages les paroles du Grand-père qui retombent en pluie, et quand je mange des groseilles, elles ont le goût de ses bonheurs."



                                                        Njel

                                              ( Merci Madame )


Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 06:42









     Le musée Gassendi constitue le point de départ de la marche et du projet "Refuges d'art", son " camp de base".....

     River of Earth, un monumental mur d'argile de plus de 50m2, est abrité dans un vaste espace : La salle des paysages.

     Pour " La danse du temps", la chorégraphe Régine Chopinot voulait filmer le travail d'Andy Goldsworthy. L'idée fut de construire un mur qui serait filmé au fur et à mesure qu'il sécherait et  se craquellerait.

      Ils choisirent Digne....."C'est devenu l'un des endroits les plus essentiels pour moi, quand je suis loin de mon paysage écossais"....La salle se prétait à merveille. L'argile provient d'Ecosse. L'une des raisons, mis à part son amour pour ce matériau, est qu'il y a une différence énorme si cette argile est humide ou si elle est sèche, au point que les gens croient souvent qu'il en utilise deux sortes. Au fur et à mesure que l'argile sèche, la zone où elle est la plus épaisse reste humide et sombre, pendant que la zone environnante sèche et devient plus pâle, et la forme de la rivière se révèle doucement......














          " Derrière ce mur, il y a une vue magnifique sur le paysage environnant. Je n'ai pas bouché cette vue mais je l'ai découverte à l'intérieur du bâtiment et j'espère aussi, d'une façon ou d'une autre à l'intérieur de nous même "

                                    

                                             Andy Goldsworthy





     Le regard d'Emmanuel....ici....link





Sources : "Le temps" ( Andy Goldworthy)
                    Cairn





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 22:59
Racines
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 16:11












                                                   " ...... C'est moi le maître du feu,
                                                 Le maître du jeu, le maître du monde
                                                           Et vois ce que j'en ai fait,
                                                     Une terre glacée, une terre brûlée,
                                     La terre de hommes que les hommes abandonnent


                                                      Je suis un homme au pied du mur
                                                          Comme une erreur de la nature
                                                       Sur la terre sans d'autres raisons
                                                   Moi je tourne en rond, je tourne en rond.



                                                       Je suis un homme et je mesure
                                                          Toute l'horreur de ma nature
                                                            Pour ma peine, ma punition,
                                                 Moi je tourne en rond, je tourne en rond......."





                                                          Zazie          " Je suis un homme "






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 16:33






           La suite de la grande aventure Interblog, en duplex avec mon ami Emmanuel Prunevielle, à la découverte des " Refuges d'art ".

          Suivez son regard.... ici.....link


           On ne peut aborder l'oeuvre  des " refuges d'art " sans s'intéresser à  la démarche d'Andy Goldsworthy.

       

            ".......Son point de départ ? Une interrogation permanente sur les fondements même de l'existence de l'homme sur la terre : " Que faire de sa vie, de sa nature, de la nature de la terre ?" Une remise en cause de la relation que nous entretenons avec elle, qui est le propre, dit-il, de notre époque et la rend particulièrement intéressante et stimulante. La certitude enfin que l'être humain fait partie intégrante de la nature et que la part active qu'il prend dans les processus d'interaction et de changement qui la modifie sans cesse, peut-être envisagée positivement, si cela est fait avec respect......"











 







          ....." Je ne peux rester longtemps sans avoir besoin de travailler directement avec la terre, reconnaît-il, - les mains dans la terre."
         Mais, pour Andy Goldsworthy, la création artistique ne consiste pas en une vidange de sentiments et d'idées personnelles. Il ne s'agit pas d'encombrer le monde par ses oeuvres. Au contraire, il s'agit de saisir les occasions qu'offre chaque jour pour célébrer ce " besoin d'être physiquement et spirituellement en communion avec la terre ".

          Ce contact direct, cette relation intime et physique avec la nature deviendront les conditions premières de son art et lui dicteront les règles de sa pratique afin  d'explorer les liens et les tensions naturels qui existent au sein de celle-ci....Il dit, dans une de ses notes....

     " Ce soir, suis allé travailler sur la petite plage. Ai réglé la fin de mon travail sur le coucher du soleil."















                La démarche d'Andy Goldsworthy ne consiste pas en une dénonciation de la menace que fait courir à la terre l'excès de civilisation industrielle et urbaine. Ses oeuvres ne nous crient pas : la planète est à l'agonie, elles cherchent au contraire, selon un parti pris résolument positif et jubilatoire, à célébrer le processus créateur à l'oeuvre dans la nature......la poétique de la terre...






  




           Le musée de Digne est situé sur le territoire de l'une des plus importante réserve géologique d'europe qui couvre les 4 ères de l'histoire du globe. Parcourir cette réserve revient donc à faire un immense voyage dans le passé de la terre.

           Cette richesse lithologique de l'endroit  a séduit Andy Goldsworthy....Il y a beaucoup créé, surtout dans le lit du Bès....puis, avec le soutien entre-autre de "Cairn", de la réserve géologique et du Musée Gassendi,  il a imaginé " Refuge d'art "
  
         " Refuges d'art " est  un projet alliant l'art contemporain et la sauvegarde des patrimoines ruraux sur ce site protégé de Haute-Provence. Reliant trois sentinelles en pierres sèches taillées que l'artiste écossais a réalisé dans trois vallées, le trajet de 150 km à travers les montagnes emprunte d'anciens chemins et croisent les traces d'une vie agricole autrefois intense. Le projet d'Andy Goldsworthy  a été de rénover certains de ces bâtiments en ruine ( chapelle, ferme, jas...) afin que les randonneurs puissent s'y abriter, et de créer dans chacun de ces refuges d'art une oeuvre spécifique pérenne. "

  





                                                                          Photo : Musée Gassendi



          Andy Goldsworthy est né en 1956 dans le Cheshire, en Angleterre. Il vit et travaille à Penpont en Ecosse.



          Les sources de cet article proviennent du très beau  livre CAIRN    ( Andy Goldsworthy), de CAIRN et du Musée Gassendi de Digne. Merci

 




                                     ET EN AVANT POUR 150 KM DE RANDO !





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 04:22












" Bonjour à toi petite soeur
Tu n'es pas sans savoir que
La course à la douleur
Te prend aux tripes quand le temps
Se prend pour le vent
Dans un cerf-volant

Bonjour à toi mon ami,
Tu n'es pas sans savoir
Que le goût pour la colère
Ma séduit quand le dégoût de la vie
De moi s'est enfui, comme évanoui

J'aimerai savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerais voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

Bonjour à toi petit frère
Tu n'es pas sans savoir
Que la course au bonheur
C'est comme le train qu'on attend
Et s'il vient, il ne vient pas à l'heure

Bonjour à toi mon ami
Tu n'as pas de pourboire
Quand tu souris
Comment accepter la vie
Quand le bonheur se mesure
En données comptables-
Pas respectable

J'aimerais savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerai voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

En millions de forêts."






                    Philippe Prohom
            " Des millions de forêts "
       Extrait de l'album " Peu importe "



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:47



          Sous l'impulsion de "Cairn" et du musée Gassendi, la ville de Digne et sa réserve Géologique sont devenues des lieux incortounables pour les passionnés de Land-art.

         Emmanuel Prunevieille et Géco y ont fait leur pélerinage cet été....

         Nous voudrions vous présenter ( en première mondiale puisque nous tentons le premier duplex-blog) à travers une série d'articles, nos regards respectifs sur ce merveilleux projet qu'est "refuges d'art" et vous emmener sur les traces d'Andy Goldsworthy au pays des basses Alpes !

       

       

      

         Voici donc le regard d'Emmanuel link



         Puis le mien.....





              J'ai l'honneur de vous présenter...... Théopolis !

  





                                 

                           Dans la cité des dieux il y a ....

                        




                                                                              Des fleurs......       
        








                                                                    ....beaucoup de fleurs.....



        





                                                                          .....des champs de fleurs......











                                                                             .....et des anges aussi....






                             



                  ...des paysages grandioses, (normal me direz-vous, nous sommes chez les dieux ! )....
















                                                                                 Il y a des robines.....











                                                                      ..... et des roches sans âge,



       






                                                                               Pétrifiées par le temps
.









                                                                             Il y a des chapelles......














                                                                            Il y a surtout un chemin....


                                                                                       Photo : Musée Gassendi









                            Où un génie à laissé des empreintes fragiles et éphémères, soupoudrées de poussières d'étoiles.....
                           







  Avec Emmanuel , c'est sur ce chemin que nous voudrions vous emmener !
       













        " L'art ne peut se limiter à la représentation, au commentaire et à la métaphore, il doit d'abord transformer le monde, transformer le rapport de l'homme à sa planète.




                                                               Thierry Guinhut







        
Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 15:05
Solitaire 4
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages