Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 16:33






           La suite de la grande aventure Interblog, en duplex avec mon ami Emmanuel Prunevielle, à la découverte des " Refuges d'art ".

          Suivez son regard.... ici.....link


           On ne peut aborder l'oeuvre  des " refuges d'art " sans s'intéresser à  la démarche d'Andy Goldsworthy.

       

            ".......Son point de départ ? Une interrogation permanente sur les fondements même de l'existence de l'homme sur la terre : " Que faire de sa vie, de sa nature, de la nature de la terre ?" Une remise en cause de la relation que nous entretenons avec elle, qui est le propre, dit-il, de notre époque et la rend particulièrement intéressante et stimulante. La certitude enfin que l'être humain fait partie intégrante de la nature et que la part active qu'il prend dans les processus d'interaction et de changement qui la modifie sans cesse, peut-être envisagée positivement, si cela est fait avec respect......"











 







          ....." Je ne peux rester longtemps sans avoir besoin de travailler directement avec la terre, reconnaît-il, - les mains dans la terre."
         Mais, pour Andy Goldsworthy, la création artistique ne consiste pas en une vidange de sentiments et d'idées personnelles. Il ne s'agit pas d'encombrer le monde par ses oeuvres. Au contraire, il s'agit de saisir les occasions qu'offre chaque jour pour célébrer ce " besoin d'être physiquement et spirituellement en communion avec la terre ".

          Ce contact direct, cette relation intime et physique avec la nature deviendront les conditions premières de son art et lui dicteront les règles de sa pratique afin  d'explorer les liens et les tensions naturels qui existent au sein de celle-ci....Il dit, dans une de ses notes....

     " Ce soir, suis allé travailler sur la petite plage. Ai réglé la fin de mon travail sur le coucher du soleil."















                La démarche d'Andy Goldsworthy ne consiste pas en une dénonciation de la menace que fait courir à la terre l'excès de civilisation industrielle et urbaine. Ses oeuvres ne nous crient pas : la planète est à l'agonie, elles cherchent au contraire, selon un parti pris résolument positif et jubilatoire, à célébrer le processus créateur à l'oeuvre dans la nature......la poétique de la terre...






  




           Le musée de Digne est situé sur le territoire de l'une des plus importante réserve géologique d'europe qui couvre les 4 ères de l'histoire du globe. Parcourir cette réserve revient donc à faire un immense voyage dans le passé de la terre.

           Cette richesse lithologique de l'endroit  a séduit Andy Goldsworthy....Il y a beaucoup créé, surtout dans le lit du Bès....puis, avec le soutien entre-autre de "Cairn", de la réserve géologique et du Musée Gassendi,  il a imaginé " Refuge d'art "
  
         " Refuges d'art " est  un projet alliant l'art contemporain et la sauvegarde des patrimoines ruraux sur ce site protégé de Haute-Provence. Reliant trois sentinelles en pierres sèches taillées que l'artiste écossais a réalisé dans trois vallées, le trajet de 150 km à travers les montagnes emprunte d'anciens chemins et croisent les traces d'une vie agricole autrefois intense. Le projet d'Andy Goldsworthy  a été de rénover certains de ces bâtiments en ruine ( chapelle, ferme, jas...) afin que les randonneurs puissent s'y abriter, et de créer dans chacun de ces refuges d'art une oeuvre spécifique pérenne. "

  





                                                                          Photo : Musée Gassendi



          Andy Goldsworthy est né en 1956 dans le Cheshire, en Angleterre. Il vit et travaille à Penpont en Ecosse.



          Les sources de cet article proviennent du très beau  livre CAIRN    ( Andy Goldsworthy), de CAIRN et du Musée Gassendi de Digne. Merci

 




                                     ET EN AVANT POUR 150 KM DE RANDO !





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 04:22












" Bonjour à toi petite soeur
Tu n'es pas sans savoir que
La course à la douleur
Te prend aux tripes quand le temps
Se prend pour le vent
Dans un cerf-volant

Bonjour à toi mon ami,
Tu n'es pas sans savoir
Que le goût pour la colère
Ma séduit quand le dégoût de la vie
De moi s'est enfui, comme évanoui

J'aimerai savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerais voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

Bonjour à toi petit frère
Tu n'es pas sans savoir
Que la course au bonheur
C'est comme le train qu'on attend
Et s'il vient, il ne vient pas à l'heure

Bonjour à toi mon ami
Tu n'as pas de pourboire
Quand tu souris
Comment accepter la vie
Quand le bonheur se mesure
En données comptables-
Pas respectable

J'aimerais savoir
A quelle heure sera l'été
Quand est la fin de l'hiver, zéro degré
J'aimerai voir pousser
Des fleurs dans mon quartier
Transformer cette poubelle
En millions de forêts

En millions de forêts."






                    Philippe Prohom
            " Des millions de forêts "
       Extrait de l'album " Peu importe "



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:47



          Sous l'impulsion de "Cairn" et du musée Gassendi, la ville de Digne et sa réserve Géologique sont devenues des lieux incortounables pour les passionnés de Land-art.

         Emmanuel Prunevieille et Géco y ont fait leur pélerinage cet été....

         Nous voudrions vous présenter ( en première mondiale puisque nous tentons le premier duplex-blog) à travers une série d'articles, nos regards respectifs sur ce merveilleux projet qu'est "refuges d'art" et vous emmener sur les traces d'Andy Goldsworthy au pays des basses Alpes !

       

       

      

         Voici donc le regard d'Emmanuel link



         Puis le mien.....





              J'ai l'honneur de vous présenter...... Théopolis !

  





                                 

                           Dans la cité des dieux il y a ....

                        




                                                                              Des fleurs......       
        








                                                                    ....beaucoup de fleurs.....



        





                                                                          .....des champs de fleurs......











                                                                             .....et des anges aussi....






                             



                  ...des paysages grandioses, (normal me direz-vous, nous sommes chez les dieux ! )....
















                                                                                 Il y a des robines.....











                                                                      ..... et des roches sans âge,



       






                                                                               Pétrifiées par le temps
.









                                                                             Il y a des chapelles......














                                                                            Il y a surtout un chemin....


                                                                                       Photo : Musée Gassendi









                            Où un génie à laissé des empreintes fragiles et éphémères, soupoudrées de poussières d'étoiles.....
                           







  Avec Emmanuel , c'est sur ce chemin que nous voudrions vous emmener !
       













        " L'art ne peut se limiter à la représentation, au commentaire et à la métaphore, il doit d'abord transformer le monde, transformer le rapport de l'homme à sa planète.




                                                               Thierry Guinhut







        
Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 15:05
Solitaire 4
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 07:18















                               ......." C'est ici que la clarté livre sa dernière bataille.
                                          Si je m'endors, c'est pour ne plus rêver.
                                   Quelles seront alors les armes de mon triomphe ?
                              Dans mes yeux grands ouverts, le soleil fait les joints.
                                                          O jardin de mes yeux !
                                           Tous les fruits sont ici pour figurer des fleurs,
                                                          Des fleurs dans la nuit.
                                                         Une fenêtre de feuillage
                                                S'ouvre soudain dans son visage.
                                     Où poserai-je mes lèvres, nature sans rivage ? "......






                                                                              Paul Eluard
                                                                   Extrait de  " Absences "



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 13:11



















                                                          " Faut-il tant de mal pour tant de bien ?


                                                                                     Tant de mal
                                                                                     Tant de bien "






                                                                                      Laforest

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 19:55



















           " Avez-vous quelquefois observé le soleil qui se couche sur un horizon de mer ? Oui ! Sans doute. L'avez-vous suivi jusqu'au moment où, la partie supérieure de son disque effleurant la ligne d'eau, il va disparaître ? C'est très probable. Mais avez-vous remarqué le phénomène qui se produit à l'instant précis où l'astre radieu lance son dernier rayon, si le ciel, dégagé de brumes, est alors d'une pureté parfaite ? Non, peut-être. Eh bien, la première fois que vous trouverez l'occasion, - elle se présente très rarement - de faire cette observation, ce ne sera pas comme on pourrait le croire, un rayon rouge qui viendra frapper  la rétine de votre oeil, ce sera un rayon "vert", mais d'un vert merveilleux, d'un vert qu'aucun peintre ne peut obtenir sur sa palette, d'un vert dont la nature, ni dans la teinte si variée des végétaux, ni dans la couleur des mers les plus limpides, n'a jamais reproduit la nuance ! S'il y a du vert dans le paradis, ce n'est peut-être que ce vert là, qui est, sans doute, le vrai vert de l'espérance !



                           

                                                       Jules Verne


                                  " L'article du Morning Post "






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:45
DSC09077
Repost 0
Published by géco-landart
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 09:58




   Un abri de bergers, quelque part dans la garrigue........






































    " .....Terre !
       Terre !
       Nous somes là, nous, les chefs des bêtes !
       Nous sommes là, nous les hommes premiers !
       Il y en a qui ont conservé la pureté du coeur !
       Nous sommes là.
       Tu sens notre poid ?
       Tu sens que nous pesons plus que les autres ?
       Ils sont là, les hommes qui voient les deux côtés de l'arbre et l'intérieur de la pierre, ceux qui marchent dans la pensée de la bête comme dans les grands prés du Dévoluy dessus les herbes de famille.
        Ils sont là, ceux qui ont sauté la barrière ! "


Il reste un petit moment sans rien dire pour attendre une réponse qui ne vient pas et il crie son grand cri de défi :

       " Tu entends, terre ?
       Nous sommes là, nous, les bergers ! "


Tous les instruments se taisent à la fois. Silence !
On entend crépiter le feux.
Et c'est fini.
      







                                                     Jean Giono
                                            " Le serpent d'étoiles "







Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 12:40




















             ".....Cette Nana, c'était une fontaine de douceur que tu ne pouvais pas arrêter.

             J'avais beau lui dire : la vie, c'est pas ça, oh non ! Y a qu'a regarder tout autour : la vie, c'est dur et amer. Faut jamais baisser sa garde et faut se battre pour se faire respecter, parce que ceux qui donnent trop se font sucer jusqu'à la moelle. Les méchants, les salauds, les profiteurs, c'est dans la vraie vie que tu les trouves ! Regarde le monde comme il tourne de travers.

             Elle haussait les épaules et me souriait.

             C'est pas qu'elle comprenait pas ou s'en fichait.

             Non.

             Elle savait ça. Ses grands yeux disaient toute sa tristesse quand elle regardait avec moi les infos. Et comme tout le monde, elle subissait aussi toute cette merde.

              Mais elle refusait de déverser la sienne.

              Les gosses, on leur apprend à canaliser leur violence et à en faire autre chose : pourquoi les adultes devraient tout oublier ? Moi je ne veux pas.

             Elle disait qu'on peut exister pour soi et pour les autres sans les blesser ni les soumettre. Qu'on peut se faire respecter sans se battre comme des bêtes enragées.

             Elle était sûre qu'elle n'était pas toute seule dans son genre et que même les plus teigneux, au fond, tout au fond d'eux même, ils rêvent de laisser tomber les armes, les masques et les armures et d'arrêter de tout détruire.

            Elle disait qu'on ne soigne jamais les gens à coup de fouet. Ni soit, ni les autres.

            Ouais, elle disait tout ça et je finissais par la croire, un peu.........





                                                     " L'idéaliste "

                                             Merci à  Anne dit Wizzztiti que vous pouvez retrouver sur le site de Télérama.fr




Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages