Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 18:00














" Il croyait que c'était à la solitude qu'il tentait d'échapper et non à lui même"



William Faulkner
"Lumière d'Aout"




Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 19:43



















" Il n'y aurait rien
Pas un insecte bourdonnant
Pas une feuille frissonnante
Pas un animal  léchant ou hurlant
Rien de chaud rien de fleuri
Rien de givré rien de brillant rien d'odorant
Pas une ombre léchée par la fleur de l'été
Pas un arbre portant des fourrures de neige
Pas une joue fardée par un baiser joyeux
Pas une aile prudente ou hardie dans le vent
Pas un coin de chair fine pas un bras chantant
Rien de libre ni de gagner ni de gâcher
Ni de s'éparpiller ni de se réunir
Pour le bien pour le mal
Pas une nuit armée d'amour où de repos
Pas une voix d'applomb pas une bouche émue
Pas un sein dévoilé pas une main ouverte
Pas de misère et pas de satiété
Rien d'opaque rien de visible
Rien de lourd rien de léger
Rien de mortel rien d'éternel


Il y aurait un homme
N'importe quel homme
Moi ou un autre
Sinon il n'y aurait rien





"Le droit de devoir de vivre"
Paul Eluard










Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 09:05

     Souvenirs d'un très bon week-end passé à Toubab Dialow avec nos amis Sylvia et Pat.
    Non seulement Pat a créé...un totem...que l'on a nommé "vice et versa" (en souvenir d'une chanson des inconnus que nous aimons fredonner) mais en plus, il a fait un émule.
    C'est aussi ça le landart, des bons moments de rigolades.









" L'hémorragie de tes désirs
S'est éclipsé sous l'azur bleu dérisoire
Du temps qui se passe
Contre duquel on ne peut rien
Etre ou ne pas être
Telle est la question
Sinusoïdale
De l'anachorètre
Hypochondriaque....










...Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destituées
Et vice et versa Et vice et versa !











Il faut que tu arriveras
A laminer tes rancoeurs dialectiques
Même si je suis con.....
.....vaincu que c'est très difficile
Mais comme moi, dis toi
Qu'il est tellement plus mieux
D'éradiquer les tentacules de la déréliction
Et tout deviendra clair.










Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destituées
Et vice et versa Et vice et versa











D'où venons-nous ? Où allons nous ?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir
C'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds
Et que la simplicité réside dans l'alcôve
Bleue et jaune et mauve et insoupçonnée
De nos rêveries mauves
Et bleues et jaunes et pourpres
Et paraboliques
Et vice et versa













Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Et qu'il ne faut pas cautionner l'irréalité
Sous des aspérités absentes et désenchantées
De nos pensées iconoclastes et désoxydées
Par nos désirs excommuniés de la fatalité
Destituée
Et vice et versa Et vice et versa



"Vice et versa"
Les Inconnus



Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:35

  




   Hiers soir était diffusée sur France 2 une fiction : Nous étions projetés en 2075 et subissions les boulversements climatiques engendrées par le réchauffement climatique.

   Nous sommes en 2009 et voici la réalité.....

   Les photos qui suivent  n'ont pas été prises suite au passage d'un Tsunami. A certains endroits, le niveau de la mer s'élève... détruisant tout....

   


 
 















































                                          " Fatalité ? "






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 16:59





   Le land-art est un formidable outil d'éducation à l'environnement et Marc Pouyet, artiste, plasticien graphiste, illustrateur en est un grand maître.
   A travers ses superbes livres "artiste de nature", "artiste de jardin", il m'a beaucoup influencé....

   Merci Monsieur !


   Extrait " Artiste de nature"

" Dans la plupart des cas, le land art est modeste et éphémère : les oeuvres réalisées in situ dans la nature ne durent pas, elles sont soumises aux caprices des éléments, le vent, la pluie ou la neige, qui les transforme et en viennent rapidement à bout.
  Seul restera le plaisir d'avoir créé...et une photographie de la réalisation, partie intégrante de la création artistique, qui permet d'en garder la trace dans le temps.
  Ainsi, le land art peut permettre à tout un chacun, à la fois d'exprimer ses sensibilités face à la nature et aussi de découvrir cette nature en portant un regard curieux, fureteur, amusé.....


































" Entre ce que je vois et dis,
entre ce que je dis et tais,
entre ce que je tais et rêve,
entre ce que je rêve et oublie :
la poésie.
Elle glisse."

Octavio Paz






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:38












" Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai "



Boris Vian
L'écume des jours





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 11:16





" Il meurt lentement
Celui qui ne voyage pas,
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n'écoute pas la musique,
Celui qui ne sait pas trouver
Grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
Celui qui détruit son amour-propre,
Celui qui ne se laisse jamais aider.
















Il meurt lentement
Celui qui devient esclave de l'habitude
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère
Ne se risque jamais à changer la couleur
De ses vêtements
Où qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
Celui qui évite la passion
Et son tourbillon d'émotions
Celles qui redonnent le lumière dans les yeux
Et réparent les coeurs blessés.















Il meurt lentement
Celui qui ne change pas de cap
Lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
Celui qui ne prend pas de risques
Pour réaliser ses rêves,
Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
N'a fuit les conseils sencés.



















Vis maintenant !

Risque toi aujourd'hui !

Agis tout de suite !

Ne te laisse pas mourrir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !"



Pablo Neruda
"Il meurt lentement celui qui....."









Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 20:04



   V'là t'y pas que j'surprends mes p'tits neveus à jouer avec des émeraudes sur la plage.....Décidemment, y a plus d'jeunesse !!!























" Apprenant, les enfants oublieront aussi.
Ce qu'ils apprendront vaut-il ce qu'ils oublieront ?
Je voudrais vous demander : peut-on apprendre ceci sans oublier cela,
et ce qu'on apprend vaut-il ce qu'on oublie ?

Cheikh Hamidou Kane




Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 15:12




     Nous nous sommes retrouvés avec mon ami Toto sous la falaise "des Mamelles"....
     Il est des endroits où la terre saigne....comme une orange !









































" La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s'entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d'alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quel vêtement d'indulgence
A la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L'aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté."



Paul Eluard





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 19:36



     L'autre matin en me levant, je me suis dit : " Le scolopendre doit un peu s'ennuyer tout seul, il faut que tu lui fasses rencontrer des collègues ":
    Je l'ai donc amené à Popenguine où ils ont discuté "genèse" avec d'autres oeuvres land-art !











Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages