Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 06:48
1160 - A la lisière.

 

 


" C'était une nuit sans sommeil
Quand décidé par une force inquiète
Je quittais le logis
Et comme piqué j'allai seul...
A la lisière

Des touffes de feuillis marquaient la limite du territoire
Le vieux sur la montagne m'avait raconté l'histoire
" Qui vient ici risque sa vie. Regarder c'est y croire ! "

Je n'avais pas idée où mes pas me portaient
Accroché au parfum de la fille que j'aimais
J'avançais dans l'opaque et les craquements flous
Des ramilles dans les flaques de boue

Ça faisait des saisons que je ne l'avais pas vue
Mais elle ne mentait pas cette odeur ténue
De menthe, de gaïac
Et au détour d'un bois je la retrouvais donc
"Lola"

Alors voilà je te laisse quelque temps et c'est bon
Je te retrouve prêtresse au milieu des buissons
Parée de sève et d'ambre, éblouissante lune
Mais ne crains rien ma belle je n'ai pas de rancune
Je te pardonne ces nuits où j'attendais pour nèfles
Que passe ton sillage sur ma peau.
Au terme du voyage je me réjouis plutôt
De te revoir en compagnie des elfes.

Elle est forte comme la pierre et libre comme le vent
Nul ne la retient dans ce monde là
Elle me donnera la paix mais il reste pourtant....
Des lieux où je ne la suivrai pas."

 

 

A la lisière.

Fabrice Bouillon - Laforest

 



 

Partager cet article
Repost0

commentaires