Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 08:09





      Mon pays sait l'histoire de la terre....Et parfois, à travers quelques affleurements pierreux, il nous la conte....

      En passant sur la route qui mène à St Martin les eaux, le regard curieux peut remarquer une magnifique dalle stratifiée. Il y a là, étendues sur une centaine de mètres, des millions d'années qui se superposent.

    J'ai voulu  marier ces diverses ères terrestres et créer ainsi une sorte de " fusion intemporelle " entre ces roches calcaires.

     Seule une sentinelle pouvait sceller cette union












                    Un mariage commence par de l'amour et de la poésie : j'ai donc placé au centre ....." Le coeur de la terre ".....













                   J'entendais craquer les pierres....à chaque instant je me disais, ça ne tiendra pas...le temps ne veut donc pas fusionner ?....ton expérience est impossible à réaliser.....












                    Mais je suis persévérant et surtout patient....et puis j'ai mes techniques....mes secrets....
                   Je vous en livre un :  La règle d'or....."la boutisse" pour tenir l'édifice.













                                                                  Et puis finalement..... on y arrive
.....















                                                                                   ...... à unir le temps



















            " Le temps cesse d'être une succession, devient ce qu'il a été et ce qu'il est originellement : un présent où le passé et le futur se réconcilient.  "


                                                                           Octavio Paz






Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Merci Roger d'être passé ici<br /> Je suis tout à fait en accord avec ta philosophie....<br /> Peut-être un jour te dirai-je mon métier....et tu seras très surpris....je ne vis pas de ma passion...bien au contraire...mais c'est une passion.<br /> Je ne me suis pas mis à m'amuser aver la nature ici par effet de mode : " Rivers and tides" a été pour moi un véritable électrochoc....le coup de foudre !<br /> Moi aussi j'ai besoin d'être dans la nature...à son contact...<br /> Je n'ai aucune formation artistique ni même de connaissances en matière de techniques photographiques.<br /> Quand j'ai créé ce blog il y a trois ans, c'était avant tout pour rester en relation avec mes proches...leur faire découvrir le Sénégal à travers quelques photos. Je me suis dit pourquoi pas<br /> essayer ? Ce sera peut être, aussi, un bon moyen de mettre en valeur les pays que j'aime<br /> Je voulais aussi créer un espace poétique...car le land-art est pour moi avant tout...poésie.<br /> Je ne m'attendais pas à des retours aussi formidables...jamais on ne m'avait dit que j'avais " un regard ". Ce fût pour moi une découverte et le début d'une belle aventure, jalonnée de rencontres<br /> merveilleuses.<br /> Même s'il me plait à savoir que les gens arrivent à s'évader dans cet espace, je reste très humble par rapport à tout cela. J'ai beaucoup de mal à me considérer comme un artiste : disons que<br /> j'essaie de mettre en valeur les choses, la nature, trop souvent salie.... tout ce que je fais je l'offre. Mes remerciement sont les sourires des autres....leurs mots aussi.<br /> Tant que j'ai de l'énergie j'essaie de donner...juste pour le plaisir de donner....Car tout ceci reste de la générosité et internet ( malgré ses vices ) permet d'être généreux . Après... pour ce<br /> qui est de la gloire....je crois que tout ceci serai contraire à notre philosophie<br /> Mais peut-être parlerons nous de tout cela un jour autour d'une bonne tablée...Bretonne ou Provençale<br /> <br /> A bientôt Roger et bonnes créations !<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Tout d'abord, merci de ce sujet consacré au land art et très bien présenté. Un petit bémol, si tu le permets,Comme dans la peinture, ce ne sont pas les plus prolixes qui pratiquent le plus le land<br /> art. Voila un mot fourre-tout et qui permet d'y glisser toutes les approximations possibles et imaginables. Je suis dans ma douzième année de pratique de cet art et je reste encore bien modeste par<br /> rapport à ce qu'il me reste dans l'apprentissage. Le land art est pour moi, un art de vivre, un art de vie, une philosophie qui m'ont totalement transformé durant ces longues années.Vivre à<br /> longueur d'années dans la nature, est une expérience inoubliable. Toute création demande, découverte, attente, démarche,réflexion qui sont des pauses dans ce voyage continuel, cette quête, cette<br /> communion avec la nature C'est bien plus qu'une vague installation vite bâclée de quatre pierres et trois fleurs, habilement photographiées et balancées sur un blog qui feront de nous un<br /> landartiste. Il faut, comme en peinture, réellement y consacrer sa vie, mais dans cette démarche, seule une honnêteté personnelle permet d'y arriver et il est très facile de se faire " passer pour"<br /> et de tromper son public.L'habileté du langage et des mots fait passer bien des médiocrités pour des chef-d'oeuvre C'est cela qui me peine actuellement mais je pense que cette dérive est due à<br /> internet, ce formidable outil, au demeurant, qui sert aussi à véhiculer de pseudo théories artistiques et amalgamer des réalisations personnelles avec des créations d'autres artiste. Bien sûr,<br /> c'est moins grave qu'une guerre, mais c'est un système qui gagne toutes sortes d'expressions ayant place sur le Net, sans qu'il n'y ait , je crois, pas grand chose à faire. Je suis pour la liberté<br /> d'expression mais, personnellement, je ne tombe pas dans le panneau de ces néo-artistes à l'affût de ce qui redevient à la mode.<br /> <br /> Roger Dautais<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> ainsi va le land art...<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> J'en ai maintenant la confirmation, la sentinelle n'est plus ....surement emportée par les eaux de ravinements<br /> Le temps, le temps : n'est ce pas lui qui donne tout son sens au mot éphémère....?<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> Cette sentinelle est ( était ? ) située au bord de la route qui relie Montfuront à St Michel l'observatoire sur la commune de St Martin les eaux dans les Alpes de haute provence<br /> J'ai préféré la photographier avec un espace naturel en second plan....j'aime beaucoup l'idée du chemin mais le goudron n'ayant pas un aspect très esthétique, j'ai préféré ne pas le faire<br /> apparaitre sur mes clichés....<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages