Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 05:59
1085 - Une route vers le bleu

Les hommes, au fond, ça n'a pas été fait pour s'engraisser à l'auge, mais ça a été fait pour maigrir dans les chemins, traverser des arbres et des arbres, sans jamais revoir les mêmes; s'en aller dans sa curiosité, connaître.


Jean Giono

" Que ma joie demeure "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 06:33
1084 - Partir, revenir....

Partir
Revenir
Naître à nouveau
Partir
Revenir
Naître à nouveau
Et se jeter dans l'air
Et se jeter dans l'air.



Fabrice Bouillon - Laforest " The second birth "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 20:14
1083 - Les conquérants




Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,
Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
Aux bords mystérieux du monde Occidental.

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,
L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
Enchantait leur sommeil d'un mirage doré ;

Ou penchés à l'avant des blanches caravelles,
Ils regardaient monter en un ciel ignoré
Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.


José-Maria de Hérédia " Les conquérants "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:32
1082 - Or vert




Vous avez un regard singulier et charmant ;
Comme la lune au fond du lac qui la reflète,
Votre prunelle, où brille une humide paillette,
Au coin de vos doux yeux roule languissamment ;

Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ;
Ils sont de plus belle eau qu'une perle parfaite,
Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète,
Ne voilent qu'à demi leur vif rayonnement.

Mille petits amours, à leur miroir de flamme,
Se viennent regarder et s'y trouvent plus beaux,
Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.

Ils sont si transparents, qu'ils laissent voir votre âme,
Comme une fleur céleste au calice idéal
Que l'on apercevrait à travers un cristal.


Théophile Gautier " A de beaux yeux verts "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 07:44
1081 - Le rodeur des confins

Je suis las de lieux

Où l’homme se donne en spectacle

J’ai assez vu le théâtre humain

Les gesticulations de ses pantins

Toutes leurs petites histoires

Ce qui m’intéresse à présent

Ce sont les champs silencieux

Qui s’étendent alentour

Les mouvements de la mer

Le ciel semé d’étoiles

Le rapport entre mon corps et l’univers

Entre les nébuleuses et mon cerveau. »

Kenneth White (Le testament d’Ovide)

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 03:58
1080 - Sans

Qu'il est long, le chemin pour se défaire
Quand de l'absence on ne retient que la lumière
Quand de l'insolence des improbables
on a voulu taire l'impossible
fermer la porte aux nons qui blessent,
croire aux ouvertures.
Pas de matière, mais j'ai su ton odeur,
Pas de futur, mais j'ai su ta chaleur,
et je sais le sourire
de ton petit garçon.


Njel " Sans "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 15:08
1079 - To be

« Nous nous sommes tellement éloignés de la nature, nous l’avons tellement modifiée, manipulée, détruite, nous avons si bien oublié qu’elle est l’art par excellence, que seul un artifice de plus, celui de l’art humain, peut nous aider à la retrouver. Parce que nous avons perdu toute relation d’immédiateté avec la nature, nous avons besoin de la médiation supplémentaire de l’art pour restaurer l’unité que nous formions avec elle »

Herman de Vries

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 18:18
1078 - Sculpteur

Si je te faisais don d'une fortune toute faite, comme il en sort d'un héritage inattendu, en quoi t'augmenterais-je ? Si je te faisais don de la perle noire du fond des mers, hors du cérémonial des plongées, en quoi t'augmenterais-je ? Tu ne t'augmentes que de ce que tu transformes, car tu es semence. Il n'est point de cadeau pour toi. C'est pourquoi je veux te rassurer, toi qui te désespères des occasions perdues. Il n'est point d'occasions perdues. Tel sculpte l'ivoire et change l'ivoire en visage de déesse ou de reine qui frappe au cœur. Tel autre cisèle l'or pur et peut-être, le profit qu'il en tire, est-il moins pathétique aux hommes. Ni à l'un ni à l'autre l'or ou le simple ivoire n'ont été donnés. L'un et l'autre n'ont été que chemin et voie et passage. Il n'est pour toi que matériaux d'une basilique à bâtir. Et tu ne manques point de pierres. Ainsi le cèdre ne manque point de terre. Mais la terre peut manquer de cèdres et demeurer lande caillouteuse. De quoi te plains-tu ? Il n'est point d'occasion perdue car ton rôle est d'être semence. Si tu ne disposes point d'or, sculpte l'ivoire. Si tu ne disposes point d'ivoire, sculpte le bois. Si tu ne disposes point de bois, ramasse une pierre.


"Citadelle" Antoine de St Exupéry


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 04:43
1077 - Cadeau

Chez nous, quand on fait un cadeau, on ne dit rien, on laisse le cadeau parler.


Kenneth White "La route bleue"

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 05:21
1076 - Transparente

L'eau transparente de ton souvenir caressait les sauges mouillées et les mousses.


Robert Goffin

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages