Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 19:15
1160 - Deviens ce que tu es.

“Partout où j’ai trouvé du vivant, j’ai trouvé de la volonté de puissance ; et même dans la volonté de celui qui obéit, j’ai trouvé la volonté d’être maître. Et la vie elle-même m’a confié ce secret : “Vois, m’a-t-elle dit, je suis ce qui doit toujours se surmonter soi-même”


Nietzsche

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 20:10
1159 - Elle tombe



Elle tombe en gouttes fines
La note furtive d’un pianiste de jazz
Entre le blanc et noir
Sur la ligne du bleu

Elle tombe ainsi
En dissonance frêle jusqu’au sol
Dans un bruit doux de silence qui retient

Elle chute
Ralenti sur image
Pour qu’elle voit qu’elle sache qu’elle pèse

Elle tombe en morceau de clavier
Faux sur la partition
Et le sol est si bleu
Qu’elle se dit

Qu’elle tombe vers le ciel.

Le son que rend l’accord
Le désaccord qui suit
C’est l’amplitude
La démesure
Le temps

Le temps de tomber.

Inta ( Catherine Estrade)

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 04:10
1158 - Tresses

Longues mèches de cheveux semblables à de sombres rubans qui se croisent et se recroisent. Les tresses sont comme des histoires plus ou moins effilochés qui s'entrelacent en douceur. Comme des vies.


Cathy's ring

Sean Stewart


Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 05:08
1157 - Je te l'ai dit pour les nuages.



Je te l’ai dit pour les nuages
Je te l’ai dit pour l’arbre de la mer
Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles
Pour les cailloux du bruit
Pour les mains familières
Pour l’œil qui devient visage ou paysage
Et le sommeil lui rend le ciel de sa couleur
Pour toute la nuit bue
Pour la grille des routes
Pour la fenêtre ouverte pour un front découvert
Je te l’ai dit pour tes pensées pour tes paroles

Toute caresse toute confiance se survivent.


Paul Eluard
L'amour la poésie

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:46
1156 - Apologie du beau .

Il faut infiniment plus de courage pour chanter l'amour , la beauté, l'honneur et l'espérance, que pour ressasser le sordide , pour dénoncer l'horreur , pour railler ou déplorer . La morale courtoise demande de sauvegarder le beau , toujours . Non seulement d'en garder la mémoire , mais d'en porter la bannière .
À force de s'engluer dans la misère et la laideur quotidiennes , on va oublier ce qui les surmonte et demeure essentiel. L'amour , la beauté ont si peu de lèvres , de mains , pour aujourd'hui se dire , se transmettre. ils vont déserter notre monde si plus personne ne pense à eux, si plus personne ne les chante .

Jacqueline Kelen

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 16:58
1155 - Racines cubiques

Les arbres ont tenu une place essentielle dans ma vie et m’ont appris bien des leçons. Chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l’espoir. Avec ses racines profondément ancrées dans la terre et ses branches qui s’élancent vers le ciel, il nous dit que pour aspirer à aller toujours plus haut, nous aussi nous devons être bien enracinés au sol car, aussi haut que nous nous élancions, c’est toujours de nos racines que nous puisons notre force.


Celle qui plante les arbres - Wangari Maathai

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:34
Davidia involucrata ou arbre aux mouchoirs

Davidia involucrata ou arbre aux mouchoirs

"Quand je réfléchis qu'une femme seule, réduite à ses simples ressources physiques et morales, a suffi pour faire surgir du désert ce pays de Chanaan, je trouve que, malgré tout, la condition humaine est admirable. Mais, quand je fais le compte de tout ce qu'il a fallu de constance dans la grandeur d'âme et d'acharnement dans la générosité pour obtenir ce résultat, je suis pris d'un immense respect pour cette femme qui a su mener à bien cette oeuvre digne de Dieu."

Adaptation Gécoesque de "L'homme qui plantait de arbres" de Jean Giono

Dédicace à ma Mère, Annie Amoretti et à toutes les semeuses de graines de lumière !

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 12:35
1153 - Un goût de pierre chaude.

Il faut tout faire, en effet, pour que ces hommes échappent à la double humiliation de la misère et de la laideur.

Je comprends ici ce qu’on appelle gloire : le droit d’aimer sans mesure. Il n’y a qu’un seul amour dans ce monde. Étreindre un corps de femme, c’est aussi retenir contre soi cette joie étrange qui descend du ciel vers la mer. Tout à l’heure, quand je me jetterai dans les absinthes pour me faire entrer leur parfum dans le corps, j’aurai conscience, contre tous les préjugés, d’accomplir une vérité qui est celle du soleil et sera aussi celle de ma mort. Dans un sens, c’est bien ma vie que je joue ici, une vie à goût de pierre chaude, pleine de soupirs de la mer et des cigales qui commencent à chanter maintenant. La brise est fraîche et le ciel bleu. J’aime cette vie avec abandon et veux en parler avec liberté : elle me donne l’orgueil de ma condition d’homme. Pourtant, on me la souvent dit : il n’y a pas de quoi être fier. Si, il y a de quoi : ce soleil, cette mer, mon cœur bondissant de jeunesse, mon corps au goût de sel et l’immense décor où la tendresse et la gloire se rencontrent dans le jaune et le bleu.



Albert Camus
" Le premier homme "

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 04:39
1152 - Les vraies richesses



On a dû te dire qu'il fallait réussir dans la vie; moi je te dis qu'il faut vivre, c'est la plus grande réussite du monde. On t'a dit: "Avec ce que tu sais, tu gagneras de l'argent." Moi je te dis: "Avec ce que tu sais tu gagneras des joies." C'est beaucoup mieux. Tout le monde se rue sur l'argent. Il n'y a plus de place au tas des batailleurs. De temps en temps un d'eux sort de la mêlée, blême, titubant, sentant déjà le cadavre, le regard pareil à la froide clarté de la lune, les mains pleines d'or mais n'ayant plus force et qualité pour vivre; et la vie le rejette. Du côté des joies, nul ne se presse; elles sont libres dans le monde, seules à mener leurs jeux féeriques sur l'asphodèle et le serpolet des clairières solitaires.

" Les vraies richesses "

Jean Giono

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 05:15
1151 - Initiation à l'élévation.



Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les ésthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gayement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces lipides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !




Elévation

Charles Baudelaire

Repost 0
Published by Géco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages