Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 15:27










    Le spectacle n'est pas toujours là où on l'attend....

    Je ne vous proposerai pas un panache tauromachique mais plutôt une flânerie.... dans les couloirs des arènes d'Arles.

    Lumière, bâtisseurs, inconnus, temps :  chacun veut laisser sa trace.......









    " Réaliser des esquisses revient à planter des graines, pour faire pousser des tableaux ".


     Vincent Van Gogh









   






















   

 
















     " Il y a dans la peinture quelque chose de plus, qui ne s'explique pas, qui est essentiel. Vous arrivez devant la nature avec des théories, la nature flanque tout par terre.... La vérité est que, dans la peinture comme dans les autres arts, il n'y a pas un seul procédé, si petit soit-il, qui s'accomode d'être mis en formule."


     Pierre-Auguste Renoir.




































































































" Que croyez-vous que soit un artiste ?

Un imbécile qui n'a que des yeux s'il est peintre, des oreilles s'il est musicien, ou une lyre à tous les étages du coeur s'il est poète, ou même, s'il est boxeur, seulement des muscles ?
Bien au contraire, il est en même temps un être politique, constamment en éveil devant les déchirants, ardents ou doux événements du monde, se façonnant de toute pièce à leur image. Comment serait-il possible de se désintéresser des autres hommes et, en vertu de quelle nonchalance ivoirine, de se détacher d'une vie qu'ils vous apportent si copieusement ?
Non, la peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre offensive et défensive contre l'ennemi. "


   Pablo Picasso









































































    " Tout est neuf, tout est frais comme si le monde venait de naître. Une fleur, une feuille, un caillou, tout brille, tout chatoie, tout est lustré, verni, vous ne pouvez vous imaginer comme c'est beau !
     Je me dis quelquefois que nous profanons la vie : à force de voir les choses, nous ne les regardons plus. Nous sommes blasés. Je me dis que pour bien jouir, il serai sage de se priver. Il est bon de commencer par le renoncement, de s'imposer de temps en temps une cure d'abstention.
Turner vivait dans une cave. Tous les huit jours, il faisait ouvrir brusquement les volets, et alors quelles incandescences ! Quels éblouissements ! Quelle joaillerie ! "




    Henri Matisse





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 18:02






" Nous sommes tous des acrobates du coeur
et presque tous des intermittents du bonheur
Funambules de l'espoir
Amoureux oscillant sur le fil du rasoir
entre la peur de trahir
et celle d'être trahi


Des funambules qui pour l'amour
d'un coeur supplicié de Rimbaud
offrent à Folon un tableau....
















....Des artistes de la vie
un peu blessés ou amoindris
par les accidents de parcours....



















...Si le pied a glissé, il faut
recommencer le numéro
Le spectacle continue toujours
Avec ou sans ou contre nous
Alors assis durement sur le filin d'acier
Ayant perdu l'équilibre un moment
on s'essaie de nouveau à se sentir ailé
et on attend
   durement
que revienne
L'Amour, la Musique ou la Grâce."






"Les intermittents"


Marie Chrisostome-Gouriou

Extrait de l'oeuvre " Le cercle enchanté "








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 18:05
















          " La perte est froide, elle s'écrase sur le corps et les coeurs, se dilapide en questions vides. La perte est sourde à la colère, à la peine, la perte est le non sens face à face, le silence.



          Je veux remplir un peu les intervalles douloureux qui sont tiens, là, maintenant, ceux qui te semble encore lointains. Ils s'approcheront, se loveront quelques temps, tu ne pourras rien faire. Ils sont acide aux achèvements des songes, s'imposent et s'abîment dans les cavités troubles.




          La perte est lente, s'accroît avec les secondes qui nous mentent. Elle s'infiltre et s'installe pour un lapse de temps incertain. Elle est toujours là mais s'oubliera, se troquera contre des souvenirs limpides et fermes.



       Je veux être là, un peu et que tu le saches.



       Bientôt tu laisseras les maux qui emplissent pour retrouver les images qui soignent.



      C'est toujours ainsi.




                            Inta

                     " La perte "





A Grégory


Merci Madame.







Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 10:35



















                                    " C'est en croyant aux roses qu'on les fait éclore "


                                                                     Anatole France


Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:36
  



     NON à la morosité !



     N'oubliez pas de noter dans vos agenda "la sortie" du week-end : les "Rendez-vous aux jardins".  Cette manifestation est organisée partout en France !




    Une occasion, non seulement de prendre une bonne bouffée d'oxygène mais aussi de découvrir le travail de véritables artistes....parfois connus, souvent anonymes : les jardiniers.



    Bien humblement, je proposerai quelques photos au " Jardin des sables " de Montvendre, chez Annie et Jacques.



  Un petit tuyau....observez bien les écorces et les plantes rares...mais je crois qu'ils vous y  aideront.



   J'en profite pour passer un message à la météo...si elle nous entend :   " Même si les aléas du temps font partie intégrante de la "philosophie" Land-art ....je te demande d'être sympa !  Merci "

 



















































                                                        Photos : Annie A.









       "....j'avais six à sept ans et j'accompagnais mon père dans ses promenades. Il portait dans sa poche un petit sac qui contenait des glands. Les glands sont gratuits sous les chênes. Il avait une canne à bout ferré ; on peut dire qu'elles sont gratuites aussi, il y en a dans toutes les familles. Le reste était une affaire de jarrets. A certains endroits des collines, sur quelques replats, devant une belle vue, dans des vallons, près des fontaines, le long d'un sentier, mon père faisait un trou avec sa canne et enterrait un gland, ou deux, ou trois, ou cinq, ou plus, disposés en bosquets, en carrés ou en quinconces. C'était un joie sans égale : joie de le faire, joie d'imaginer la suite que la nature allait donner à ces gestes simples. Tout en continuant ces sortes de plantations nouvelles, nous allions visiter celles des années précédentes. Les glands plantés dans ces conditions donnent naissance à des chênes une fois sur dix ; c'est une belle proportion. Quels cris quand nous découvrions un de nos sujets bien robuste ! "





   Jean Giono

  Notice de la Pléiade









 

Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:25






     La dernière fois que tu m'as emmené en ballade, c'était vers " Le cairn", sur les hauteurs de Pierrevert....
     Là, il y a une magnifique oeuvre Land-art de Jacques Le texier qui se nomme......















                                                             ..........."Et la colline reverdira"............










Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:10








   " Home" : une fresque  de Yann Arthus Bertrand....., pour que jamais on ne parle pas du bleu..... au passé......




















    
Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 14:36







   Le pays c'est enveloppé de brumes bleues....

   Dans un dernier souffle, tu griffonnes un plan...sans doute celui qui indique un trésor ......il n'est pas très loin d'ici.....

   





     











 
   Tu n'as pas attendu de laisser couler le temps pour partir à sa recherche et tu t'y es usé les os, mais cette quête t'a rendu beau : ta peau avait une teinte de soleil Africain, sentait les embruns Camarguais et on pouvait croiser dans ton regard les Vents des hauts-plateaux.
    ....Et oui, ce n'est pas rien que d'être forgé par la terre.....




















  Et même si parfois,  "tes ailes de géant" t'ont fait trébucher.... ceux qui te connaissent savent que tes silences ou même tes maladresses ne cachaient que pudeur et grandes qualités.
 
 D'ailleurs tu n'a jamais refusé à personne de t'accompagner au spectacle et partager avec toi le goûter de la vie.Tu nous incitais à vibrer au diapason de ton coeur, à nous familiariser à ton pas ou bien encore à te suivre dans tes folles chevauchées. Et nous, on se laissait faire....
 
 Que tu avais fière allure....tu étais digne,  tu étais droit, tu étais rayonnant.

  Mais pourquoi parler au passé puisque cette image de toi est celle qui reste présente en moi ?


  Je ne te jouerai pas un air de violon, d'ailleurs, je ne suis pas très doué pour cela...
  Je voulais juste te dire merci... pour m'avoir permis de t'accompagner,  pour m'avoir servi de guide sur un bout de ton chemin et pour m'avoir fait découvrir.... ton trésor.

  Toutes tes valeurs ont fait de toi "Un père" !

 














   Un jour de juin, un Circaète Jean-le-blanc c'est envolé par dessus les brumes bleues...pour rejoindre le pays des justes, du côté de Théopolis.



   















       " Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route"



 








 
    Je t'embrasse Philippe

 








Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 07:43





    Un petit cadeau à mon ami Emmanuel Prunevieille, en réponse à sa grande générosité.....













....." Pourtant, ces peuples ont parlé avant d'être définitivement vaincus. Et nous restons confondus devant ces bribes de voix et ce qu'elles laissent présager de leur spiritualité.
       Ces hommes (qui ne batissaient ni pyramide ni cathédrales) avaient trouvé leur juste place dans le cosmos, au sein d'une nature qu'ils respectaient et adoraient. Ils ne cherchaient pas à accumuler richesses et bien-être, mais à se forger une âme forte en harmonie avec le monde.
       Savoir s'intégrer respectueusement à l'univers des forêts ou des plaines, savoir reconnaître l'étincelle du sacré dans chaque parcelle de vie....voilà l'essentiel de leur philosophie.".......




Michel Piquemal
"Paroles indiennes"





Repost 0
Published by Geco
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 10:43





























































" Ce que tu as appelé "monde" il faut commencer par le créer.
Ta raison, ton imagination, ta volonté, ton amour doivent devenir ce monde.
La vie n'aura servi à rien à celui qui quitte le monde sans avoir réalisé son propre monde. "




Brihadaranyaka Upanishad






Repost 0
Published by Geco
commenter cet article

Présentation

  • : Géco
  • Géco
  • : Ici, c'est autre chose que loin, c'est ailleurs............. Jean Giono
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Pages